Thèse en cours

Archéologie et architecture d'une pédagogie : le verbe dans les grammaires du français publiées en Angleterre entre 1750 et 1880

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 16/11/2023. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Karima Gaci
Direction : Jean-Louis Chiss
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Didactique des langues et des cultures
Date : Inscription en doctorat le 13/11/2017
Soutenance le 16/11/2023
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Équipe d'accueil Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris)

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse s’inscrit dans le champ de l’histoire de la didactique du français langue étrangère en analysant le discours sur le verbe dans une sélection d’ouvrages de grammaire publiés en Angleterre entre 1750 et 1880.Notre intention est de proposer une vue d’ensemble de l’enseignement de la grammaire du français, et plus spécifiquement du verbe, dans une Angleterre qui fait face à des bouleversements sociaux et éducatifs de grande envergure. Ce contexte sous tension nous a amenée à nous questionner sur le discours grammatical des auteurs de manuels (qui étaient, dans leur grande majorité, des enseignants) et la manière dont ils s’y sont pris pour enseigner une catégorie que sa complexité morphosyntaxique rend rébarbative. Les imprimés étant les seules traces pédagogiques dont nous disposions, nous avons mené notre enquête en nous appuyant principalement sur vingt-six ouvrages, auxquels se sont ajoutées des références en amont et en aval. Il nous est ainsi apparu que l’intensification de l’enseignement-apprentissage, et donc de la production de manuels, n’étaient pas systématiquement synonymes d’innovation pédagogique. L’examen de la catégorie grammaticale du verbe, du point de vue de ses définitions, dénominations et traitements morphosyntaxiques, révèle quelques caractéristiques, certes fragiles, propres au contexte anglophone, mais qui demeurent trop étroitement tributaires du discours de référence en vigueur à cette époque.