Thèse en cours

Les marqueurs discursifs épistémiques formés sur la racine <VID> "voir" en russe contemporain

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 17/10/2023. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Sophie Rose
Direction : Christine Bonnot
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sciences du langage : linguistique et didactique des langues
Date : Inscription en doctorat le 01/10/2017
Soutenance le 17/10/2023
Etablissement(s) : Paris, INALCO
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris)

Résumé

FR  |  
EN

Les marqueurs discursifs (à présent MD) sont une classe d'unités qui présentent leur portée comme sélectionnée par l'énonciateur dans un paradigme d'autres possibilités concurrentes tout en commentant son statut au sein de ce paradigme. Cette thèse a pour objectif de proposer une grammaire de six MD épistémiques formés sur la racine <VID> « voir » en russe contemporain : vidno, vidimo, očevidno, po-vidimomu, po vsej vidimosti, vidat’. Cette racine est dérivée de l’étymon indo-européen *weid, qui porte à la fois le sens de « perception » et de « connaissance ». Par grammaire, nous entendons dresser le portrait de chacun de ces marqueurs à l’aide de critères d’étude généraux : syntaxe, prosodie, sémantique, mais aussi montrer qu’ils obéissent à des phénomènes de variations communs : leur prosodie, et leur position dans l’énoncé. Ces MD sont généralement tenus pour synonymes, sans véritablement être décrits, alors que nous proposons d'en donner une description différenciée, leur fonctionnement découlant en grande partie de leur composition morphématique. Notre étude a pour cadre la Théorie des Opérations Prédicatives et Énonciatives, élaborée à partir des travaux de Culioli, selon laquelle les formes linguistiques sont les traces d’opérations d'ordre cognitif dont le linguiste doit reconstituer l'enchaînement. Nous avons également travaillé sur des énoncés attestés pris dans leur contexte large et manipulés sous le contrôle d'informateurs natifs. En résultent, d'une part, la description des différents marqueurs, et d'autre part, une proposition de critères d'étude plus généraux, applicables à toutes les formes, et qui pourrait dépasser le cadre du russe.