Thèse en cours

Les origines des divinités gauloises. De l'âge du Fer à l'époque romaine, une analyse stylistique et archéologique.

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 12/06/2024. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Alexandre Leonet
Direction : Sophie Krausz
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sciences Archéologiques
Date : Inscription en doctorat le 27/10/2017
Soutenance le 12/06/2024
Etablissement(s) : Bordeaux 3
Ecole(s) doctorale(s) : Montaigne-Humanités
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Institut de recherche sur l'Antiquité et le Moyen Age
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Réjane Roure, A; florea Gelu, Olivier Devillers
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Barral, Martine Joly

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche se fonde sur l’étude de huit divinités gauloises à travers l’analyse stylistique leurs représentations nominales. Durant l’époque gallo-romaine, les figurations de ces entités sont nombreuses, toutefois à l’âge du Fer, leur identification demeure encore incertaine. Grâce à la réalisation et l’examen de corpus de représentations potentielles, cette étude tente de préciser l’origine, la chronologie et la diffusion de ces divinités gauloises. Certaines d’entre elles témoignent d’un ancrage dans l’iconographie celtique pré-romaine permettant d’isoler des caractéristiques stylistiques récurrentes. La présence romaine génère de nombreux changements dans les modes d’expression des populations celtiques. Outre les apports techniques, certains éléments figuratifs provenant de la protohistoire sont abandonnés, d’autres persistent jusqu’à la christianisation progressive de l’Europe occidentale. L’occupation romaine ne marquerait pas la fin des croyances celtiques, elle contribuerait à une effervescence iconographique se manifestant notamment à travers l’émergence de nouvelles entités d’influence gauloise. Afin d’appréhender les dynamiques relatives à la persistance du symbolisme celtique de l’âge du Fer à la période gallo-romaine, cette recherche est pluridisciplinaire grâce à l’analyse combinée des sources textuelles et des données archéologiques et stylistiques.