Thèse en cours

Philosophies entre la France et l'URSS (1956-1985) : circulations de textes et pratiques de traduction

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 23/05/2022. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Lenny Smirnova
Direction : Sophie Coeuré
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Histoire et civilisations (ed 624)
Date : Inscription en doctorat le
Soutenance le 23/05/2022
Etablissement(s) : Université Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : ED 624 Sciences des Societes
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Frédéric Worms, Ann Komaromi, Cédric Pernette, Sabine Dullin, Gisèle Sapiro, Sophie Coeuré
Rapporteurs / Rapporteuses : Sabine Dullin, Gisèle Sapiro

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse analyse les échanges intellectuels entre la France et l'Union Soviétique à travers la circulation de textes philosophiques pendant la période de la guerre froide, jusqu'à l'époque de la sortie du communisme. Elle interroge les conditions matérielles, idéologiques et intellectuelles de ces circulations à travers l'étude des collaborations éditoriales et des institutions académiques impliquées dans ces échanges. Considérant le système complexe de la bureaucratie soviétique à l'intérieur duquel les contraintes politiques et la censure déterminent le développement de conditions spécifiques d'accès aux publications étrangères, cette étude examine les différentes pratiques de traduction développées en URSS et en France, et notamment les formes particulières de traductions restreintes. Ce travail interroge l'évolution dans le choix des textes publiés et traduits, les raisons des sélections et exclusions dont ils font l'objet afin de proposer ensuite une analyse des intérêts matériels et des homologies politiques et intellectuelles qui sous-tendent ces choix. Le concept de "philosophies" est mis en avant afin de caractériser la spécificité de ces transferts qui se distinguent des transferts scientifiques ou littéraires en raison du statut particulier dont bénéfice la philosophie au sein du champ académique en URSS comme en France. En matière de méthodologie, cette analyse s'appuie sur l'exploration de fonds d'archives inédites, sur les entretiens oraux avec les acteurs impliqués dans les circulations, ainsi que sur un corpus de sources publiées composé de productions théoriques de l'époque, de catalogues des maisons d'éditions, de périodiques et de témoignages. Cette recherche propose une approche transdisciplinaire dans la continuité des études récentes publiées en France au sujet des circulations Est-Ouest et des travaux sociologiques traitant des pratiques éditoriales et des engagements intellectuels. Elle vise à s'inscrire dans un corpus de contributions francophones, russophones et anglo-saxonnes portant sur l'histoire politique et intellectuelle « des mondes mêlés du communisme » (selon l'expression proposée par Paul Boulland et Isabelle Gouarné).