Thèse en cours

Sur une approche multipropositionaliste des contenus modaux et cognitifs dans le langage

FR  |  
EN  |  
ES
Auteur / Autrice : Gabriel Armando Lavalle Terron
Direction : François Recanati
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Philosophie
Date : Inscription en doctorat le 09/02/2016
Etablissement(s) : Paris, EHESS
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut Jean Nicod EHESS/ENS/PSL, Laboratoire

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse explore une approche multipropositionnelle du langage et son application à divers phénomènes linguistiques. Ici, je motive une extension de la théorie réflexive-référentielle de John Perry pour couvrir les énoncés de phrases simples et complexes. J’argumente que ce cadre offre une compréhension plus profonde des contenus modaux et cognitifs ainsi que de leur interaction. Tout d’abord, j’introduis la théorie en soulignant sa base multipropositionnaliste. J’applique ensuite l’analyse aux phrases simples pour résoudre les problèmes de signification cognitive et les violations apparentes des principes d’extensionnalité dues à la substitutivité. Par la suite, j’étends cette analyse aux phrases complexes contenant des verbes d'attitude ou des expressions modales. Concernant les rapports d’attitude, je propose une solution au problème de l’opacité, une interprétation des rapports opaques versus transparents, relationnels versus non relationnels, et une approche novateur des rapports de croyance impliquant des constituants non articulés. Pour les phrases modales, je discute du rôle de la rigidité dans l’élucidation de la sémantique des noms et critique les réactions à la rigidité. Enfin, je présente une interprétation de la rigidité et un compte rendu du contenu modal, des modalités mixtes, et de la distinction de dicto et de re dans les phrases modales au sein du cadre multipropositionnel.