Thèse en cours

La forme libre : travail, oisiveté et formation de l'individu dans L'Éducation Sentimentale et Mémoires posthumes de Brás Cubas

FR  |  
PT

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 14/12/2023. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Natasha Belfort Palmeira
Direction : Paolo TortoneseSamuel Titan Júnior
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Littérature et Civilisation Françaises/ Teoria Literária e Literatura Comparada
Date : Inscription en doctorat le 20/11/2015
Soutenance le 14/12/2023
Etablissement(s) : Paris 3 en cotutelle avec Universidade de São Paulo (Brésil)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Littérature française et comparée (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle (Paris)

Résumé

FR  |  
EN  |  
PT

Ce travail se propose de comparer deux romans, L’Éducation sentimentale et Mémoires posthumes de Brás Cubas, dont les postures des narrateurs feraient obstacle, à première vue, à toute comparaison. Néanmoins, en partant de la notion sociale de la forme mise en avant par les deux critiques brésiliens Antonio Candido et Roberto Schwarz, ainsi que par le biais de l’analyse minutieuse de la composition de ces deux romans, cette thèse veut montrer qu’en dépit des différences apparentes, ces œuvres de Gustave Flaubert et de Machado de Assis se ressemblent de par leur projet de donner forme au processus d’individuation moderne. À partir de l’analyse des points faibles de la construction narrative des premiers romans brésiliens à travers lesquels il est possible d’entrevoir les conflits objectifs entre la forme importée et la matière brésilienne, il s’agit, dans un premier temps, de mettre en évidence quelques aspects formels cachés dans la forme-roman. Les spécificités formelles de ce que l’on pourrait appeler des figurations de l’oisiveté dans la fiction brésilienne dévoilent, par contraste, l’éthique du travail comme étant un principe structurant dans certains romans de formation. En adoptant cette structure romanesque, Flaubert et Machado créent des attentes auprès du lecteur pour les démentir aussitôt par l’inaction des protagonistes. Face à la crise de la valeur bourgeoise du travail, soit parce qu’elle n’avait jamais été rien d’autre qu’une "idéologie de second degré" dans un pays esclavagiste, soit du fait que la nouvelle « ère du capital » rendait irréalisables ses promesses d’émancipation, ces deux romanciers ont créé des formes libres capables de figurer l’éparpillement de l’individu de leur temps en leurs pays respectifs.