Thèse en cours

L'exception féminine chinoise dans l'art vidéo (1995-2016)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ziqi Peng
Direction : Sylvie Dallet
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Philosophie
Date : Inscription en doctorat le 01/10/2014
Etablissement(s) : université Paris-Saclay
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences Sociales et Humanités
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines
référent : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (1991-....)

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Depuis le retour de Hongkong (1997), l'entrée dans l'OMC (2001), l'organisation du sommet du G20 à Xianghe (2005), l'organisation des J.O à Pékin (2008) et de l'Exposition Universelle à Shanghai (2010), les chinois croient fermement en une Chine forte. Ainsi, la stratégie de soft power est officialisée depuis le XVIIe Congrès du Parti Communiste Chinois en 2007, elle s'articule autour d'une intense promotion de la Chine, dans ses aspects culturels et diplomatiques notamment. Or, les artistes femmes en Chine n'ont pas de reconnaissance sociale sauf dans l'art vidéo - une niche dans l'art des nouveaux médias. A partir de ce contexte, des portraits d'artistes seront étudiés afin d'analyser la situation contradictoire de la société chinoise entre la domination socio-politique masculine et les réussites des artistes femmes dans l'art vidéo. Certaines artistes utilisent la vidéo comme leur unique matière de création, d'autres sont ancrées dans différentes expérimentations au sein des nouveaux médias, d'autres encore se sont converties dans l'art vidéo après une carrière de plasticienne classique. En suivant ces portraits chinois, nous pouvons aussi constater des moments-clés dans l'évolution de l'art contemporain chinois. Dès lors, nous revoyons des événements emblématiques et symboliques liées aux artistes femmes dans les années 1980, 1990, 2000 et 2010. Ainsi, 'les coups de feu' de XIAO Lu ont débuté l'art contemporain chinois en 1989. Puis dans les années 1990, suite à l'arrivée du marché de l'art en Chine, les artistes femmes commencent à présenter plus régulièrement. Cette situation s'est encore accélérée avec les réseaux internationaux qui ont émergé avec le nouveau Millénaire. Enfin, la dernière décennie est marquée par les échanges sino-monde à la fois interactifs et intensifs. Par conséquent, le rapport entre la montée en puissance des artistes femmes dans l'art vidéo et l'image symbolique patriarcale d'un pays puissant est particulièrement intéressante à étudier.