Cultes et divinités de Cilicie : l'apport des phénomènes religieux à la définition de l'identité culturelle cilicienne

par Adrien Berthou

Projet de thèse en Histoire, civilisations, archeologie des mondes antiques

Sous la direction de Patrice Brun.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Ausonius-Institut de recherche sur l'Antiquité et le Moyen âge (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 09-11-2015 .


  • Résumé

    Située au carrefour du plateau anatolien, de la Syrie et des côtes ouest-asianiques, la Cilicie connaît un intense brassage culturel tout au long de son histoire. Sa situation géographique particulière conjuguée à ses richesses naturelles très convoitées lui confèrent une valeur stratégique indéniable qui a attiré toutes les puissances égéennes et moyen-orientales de l'Antiquité. L'identité culturelle de la Cilicie classique est donc difficile à appréhender car elle résulte d'une histoire complexe où se sont mêlées aux cultures principalement louvite, hourrite et hittite du IIe millénaire, des influences nord syrienne, araméenne et phénicienne puis mésopotamienne, perse, grecque et enfin romaine. Si l’originalité des divinités locales issue de cette histoire singulière a toujours éveillé la curiosité des chercheurs, aucune étude approfondie du fait religieux dans son ensemble n’a jusqu’à ce jour été entreprise à l’échelle de la Cilicie toute entière, qui constitue de fait un véritable laboratoire pour l'étude des religions de l'Antiquité en termes d'influences, de syncrétismes, d'assimilations... L’opposition géo-morphologique entre Cilicie Trachée et Cilicie Plane comme la perception ethno-géographique de deux mondes antagonistes dans la littérature antique, opposant barbares des montagnes et populations hellénisées des plaines, n'ont fait qu'inciter à des études des divinités à l'échelle locale ou limitée à l'une de ces deux sous-régions. Notre travail se propose donc d'étudier les cultes et les divinités de Cilicie. Nous tenterons ainsi de voir comment, à travers une étude historique des phénomènes religieux sur le temps long et sur l’ensemble de la région, on peut appréhender sous un angle nouveau la question de l’identité culturelle cilicienne à l'époque classique. Nous essaierons d'observer si des spécificités sous-régionales apparaissent ou si d'autres aires locales se dessinent et si finalement la Cilicie est un ensemble culturel cohérent.

  • Titre traduit

    Cults and deities from Cilicia : the contribution of religious phenomena in the definition of Cilician cultural identity.


  • Résumé

    Located at the crossroads of the Anatolian plateau, the Asianic West coasts and Syria, Cilicia experienced an intense cultural mix throughout its history. Its special geographical position combined with its coveted natural resources gave it an undeniable strategic value that has attracted all the Aegean and Middle Eastern powers of antiquity. Thus, the cultural identity of classical Cilicia is difficult to understand. Indeed it results from a complex history. Classical Cilicia mixed Luwian, Hurrian and Hittite cultures from the second millennium B.C. with northern Syrian, Aramaic and Phoenician cultural influences and later on Mesopotamian, Persian, Greek and finally Roman cultural influences. If the originality of the local deities accruing from this singular history has always aroused the curiosity of researchers, no thorough study of the religious phenomena as a whole has so far been undertaken across the whole Cilicia, which constitutes a real laboratory for the study of the ancient religions in terms of influences, of syncretisms, of assimilations... The geo-morphological opposition between Cilicia Trachea and Cilicia Pedias as well as the ethno-geographical perception opposing two worlds in ancient literature, between mountain barbarians and lowland Hellenized populations, have only incited to study the deities at a local scale or at the scale of one of these two sub-regions. Our work aims to study cults and deities from Cilicia. We will try and see how, through a historical study of religious phenomena across the long time and at the scale of the whole region, we can highlight in a new way the question of Cilician cultural identity in the classical period. We will try to see if sub-regional specificities appear or other local areas are emerging and if finally Cilicia is a coherent cultural whole.