Thèse en cours

Le patrimoine géologique francilien : inventaire, protection et valorisation

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 22/06/2018. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Elise Auberger
Direction : Didier MerlePatrick de Wever
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Paysages, Patrimoine et aménagement
Date : Inscription en doctorat le 04/12/2014
Soutenance le 22/06/2018
Etablissement(s) : Paris, Muséum national d'histoire naturelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la nature et de l'Homme - Évolution et écologie (Paris ; 1995-....)

Résumé

FR  |  
EN

À l’initiative de la Commission Régionale du Patrimoine Géologique d’Île-de-France, l’Etat et la région ont co-financé cette thèse afin de répondre à la nécessité de sauvegarde des sites à intérêt patrimonial. Ce projet s’inscrit dans les politiques de protection et de valorisation du patrimoine géologique à l’échelle nationale et européenne. L’Île-de-France, située au coeur du bassin de Paris, représente l’une des régions pionnières en terme de recherches géologiques. Au XVIIIe siècle, les terrains géologiques de la région parisienne, riches en fossiles extrêmement bien conservés, ont permis à des scientifiques tels que J-B. Lamarck, G. Cuvier et A. d’Orbigny de développer les grands concepts de la géologie moderne : la paléontologie et la stratigraphie. Aujourd’hui, ce patrimoine géologique exceptionnel est particulièrement menacé par l’expansion très rapide de l’urbanisation et les grands travaux de la métropole. Afin de sauvegarder au mieux ce géopatrimoine et de poser les bases d’une référence de portée européenne pour la gestion du patrimoine géologique en contexte urbain et périurbain, un protocole méthodologique a été développé au cours de ces travaux de thèse. Ce protocole a été établi en 6 étapes : i) l’identification exhaustive et objective des sites géologiques de la région dont le pré-inventaire actuel regroupe 705 sites (fenêtres sur la géodiversité), principalement de nature anthropique (carrières, talus de route…) ; ii) l’évaluation rapide et la présélection de 149 sites encore accessibles présentant un potentiel patrimonial ; iii) le suivi des directives de l’Inventaire Nationale du Patrimoine Géologique (INPG) afin de décrire et d’évaluer les enjeux matrimoniaux et les besoins de protection de ces richesses géologiques ; iv) la mise en place d’une stratégie territorialisée de prévention évaluant le risque de perte des objets d’intérêt géologique du territoire ; v) le développement de critères d’aide à la décision et à la planification pour la protection et l’aménagement des sites emblématiques de la région en danger de dégradation ; vi) l’application d’un nouvel outil réglementaire fort sur deux géosites d’intérêt international menacés de destruction : Grignon et la Ferme de l’Orme (Yvelines). Les résultats de cette thèse seront disponibles pour les différentes parties prenantes de ce projet (scientifiques, associations, amateurs, professeurs, tout public…). Ils constituent notamment des supports d’aide à la décision et à la planification dans le cadre de programmes de protection et de valorisation patrimoniale mis en place par les organismes publics. Ils permettent également de revaloriser la géologie francilienne et de révéler ses intérêts scientifiques auprès de la communauté des chercheurs.