Thèse en cours

ACCES AUX SOINS POUR LES PERSONNES AYANT DES TROUBLES LIES A LA CONSOMMATION D'ALCOOL : PRATIQUES,PERCEPTIONS ET VECUS DANS UN CONTEXTE D'EVOLUTION THERAPEUTIQUE

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu en 2019. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Marie Costa
Direction : Patrizia Carrieri
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Biologie santé
Date : Soutenance en 2019
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences de la vie et de la santé (62)
Jury : Président / Présidente : Themistoklis Apostolidis
Examinateurs / Examinatrices : Francois Beck
Rapporteurs / Rapporteuses : Elisabeth Delarocque-astagneau, Henri-jean Aubin

Résumé

FR  |  
EN

Les troubles liés à l’usage d’alcool (TUAL) représentent un problème majeur mais en France seulement 10% des personnes concernées bénéficient d’une prise en médicale. Les médecins généralistes (MG) occupent une place privilégiée que ce soit pour leur dépistage ou leur prise en charge, tandis que l'’éventail d’approches ciblant autrefois principalement l’abstinence comme objectif thérapeutique, s’est depuis peu élargi pour intégrer des approches visant la réduction de la consommation. Les objectifs de cette thèse sont (1) d’améliorer les connaissances sur les barrières et les leviers de l'accès aux soins pour les TUAL chez les personnes avec des TUAL et chez les MG et (2), d’explorer les enjeux d’une meilleure prise en charge des TUAL au sein de populations avec des comorbidités lourdes. Ce travail s’appuie sur les données de l’étude ASIA,celle de la cohorte ANRS CO13 HEPAVIH. Chez les personnes ayant des TUAL, nous avons identifié deux types de barrières - socio-environnementales et structurelles. Nous avons aussi identifié deux leviers : l'influence familiale et la codépendance au tabac. Chez les MG, les pratiques de dépistage systématique et de prise en charge des TUAL sont associées à une attitude favorable aux stratégies de réduction de la consommation. Les MG qui prennent en charge les TUAL sont également plus susceptibles de prendre en charge le sevrage tabagique et de prescrire des traitements de substitution aux opiacés. Enfin, chez les personnes co-infectées par le VIH et le VHC, les TUAL restent indépendamment associés aux troubles du sommeil tandis que la guérison de l’hépatite C n’a pas d’influence sur ces derniers.