Thèse en cours

Freins et leviers a une réduction d’utilisation des antibiotiques en élevage bovin lies a l’organisation économique des filières, aux systèmes d’exploitation et au conseil.

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 29/06/2018. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Axelle Poizat
Direction : Nathalie Bareille
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Economie de la santé animale
Date : Inscription en doctorat le 07/09/2015
Soutenance le 29/06/2018
Etablissement(s) : Nantes, Ecole nationale vétérinaire
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers

Résumé

FR  |  
EN

Réduire les usages d’antibiotiques est un des leviers principaux pour contrer l’avancée de l’antibiorésistance qui menace l’efficacité du traitement des maladies bactériennes humaines et animales. En filières bovin laitier et jeunes bovins de boucherie, deux maladies de production sont responsables des principaux usages d’antibiotiques, respectivement les mammites et les maladies respiratoires. L’objectif de la thèse a été d’identifier auprès des acteurs des filières des verrous limitant l’amélioration des pratiques la diminution de l’utilisation d’antibiotiques, puis d’identifier des leviers d’action. En élevage de jeunes bovins de boucherie, des entretiens auprès d’acteurs de la filière (éleveurs et responsables) et des enquêtes auprès d’éleveurs ont permis d’identifier que l’organisation de la filière est un des principaux verrous. Cependant, les caractéristiques des systèmes d’exploitations et les compétences des éleveurs constituaient également une potentielle limite. En élevage bovin laitier, des entretiens ont permis de montrer que les perceptions et connaissances des éleveurs semblaient être un des freins majeurs à l’amélioration des pratiques, le système d’exploitation semblant intervenir à la marge. En élevage bovin allaitant, des leviers permettant d’améliorer la coordination entre les acteurs de la chaîne de valeur ont été identifiés. En élevage laitier, un programme innovant de formation et de conseil a été évalué dans le cadre d’une étude d’intervention, montrant une amélioration des connaissances et perceptions des éleveurs sur la prévention et l’utilisation des antibiotiques.