Thèse en cours

Femmes du Maghreb venant vivre leur vieillissement En France auprès de leurs enfants. « Difficultés d’intégration et de santé »

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Kahina Chami
Direction : Jacqueline Trincaz
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sciences sociales
Date : Inscription en doctorat le 10/12/2014
Etablissement(s) : Paris Est
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : LIRTES - Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales

Résumé

FR  |  
EN

Sujet Il existe De nombreuses études, et publications sur le vieillissement de femmes immigrées. Mais suite à plusieurs recherches documentaires, je me suis particulièrement intéressée a la situation que vivent les femmes âgées du Maghreb arrivées récemment en France pour rejoindre leurs enfants installés dans le pays depuis plusieurs années : Une population particulière qui arrive en France après le décès du conjoint, le divorce ou simplement pour se rapprocher des enfants et petits enfants. Il s’agit de femmes ayant vécu dans un contexte social, culturel, économique, politique et même géographique totalement différent. Aujourd’hui ces femmes, arrivent dans une culture très différente, loin de l’environnement Maghrébin ou elles sont nées, ou elles ont grandi et ou elles ont commencé a vieillir. Il s’agit aussi de femmes qui ont connue des problèmes de santé, de dépendance, et qui ont eu peu( ou pas) accès a des structures de soins. Problématique et cadre théorique L’étude que je propose ici s’inscrit dans la problématique suivante : comment les femmes âgées du Maghreb arrivées récemment en France, parviennent-elles à s’intégrer dans la société française ? Il s’agit de m’interroger sur les différentes formes d’intégration : géographique, sociale, culturelle, politique et économique. D’autres questions émergent : Qu’elles sont les représentations sociales que se font ces femmes de leur nouvelle vie ? Quelles inégalités sociale rencontrés au niveau particulièrement de la dépendance et de l’accès aux soins ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Comment envisagent-elles leur fin de vie (au domicile de leurs enfants, en EHPAD, retour au pays…) ? Pour tenter de répondre à ces différentes questions, je propose d’abord de définir les concepts de l’intégration et l’inégalité sociale. Les idées et travaux des sociologues Sayad ABDELMALEK (études sur l’immigration) ainsi que Robert CASTEL pour qui ««sont «intégrés» les individus et les groupes inscrits dans les réseaux producteurs de la richesse et de la reconnaissance sociales. Seraient «exclus» ceux qui ne participeraient en aucune manière à ces échanges réels» Tout au long de cette étude, je m’intéresserais aux concepts de vieillissement, migration et immigration, lien social (reconnaissances sociales, définition de soi), dépendance. Les travaux sur le vieillissement sont nombreux (CARADEC, GUILLEMARD, TRINCAZ, M. Joël…), sur la dépendance (Puijalo VEYSSET, ENNUYER…). De même sur les intégrations des ainés (C.AHIA DOUPAT, Omar SOMAOLE…) sur les inégalités en matière de santé (rapport OMS). L’objectif de ce travail d’investigation et de réflexion sera de comprendre la situation que vivent les femmes originaires du Maghreb vieillissant en terre d’immigration, détecter les difficultés et besoins de ces femmes dans le processus d’intégration. D’où l’accès aux soins au travers de la dépendance. Méthodologie et terrain Méthodes à suivre - Documentation sur la question (recherche bibliographique) - Observation participante et accompagnement de la population qui constitue mon échantillon de recherche : partir a la rencontre de ces femmes âgées et de leur entourage composé d’un réseau familial et social (les intervenants sociaux activant au sein des associations, centres médicaux sociaux). - Enquête par questionnaire auprès de ces femmes migrantes. - Enquête par questionnaire en direction des acteurs et institutions concernées, notamment les services de soutiens aux personnes vieillissantes (services sociaux, gérontologique, gériatrique). - Entretiens semi directif : qui permettent de comprendre le vécu de ces femmes et leur trajectoire de vie. Notamment tenter de comprendre les représentations sociales de la France avant et après l’immigration. Comprendre aussi leurs difficultés en matière de santé. Mon étude s’inscrit dans les domaines des sciences sociales et de l’anthropologie. Pour la rendre possible j’irais à la rencontre des femmes du Maghreb vieillissantes et habitant avec leurs familles en Val de Marne ; une région qui accueille une large population d’immigrés. Le site d’enquête donc sera pour commencer, l’espace de logement privé et social. Eventuellement, je tenterais de contacter des associations et organismes qui auraient pour vocation l’accompagnement et l’aide sociale des populations étrangères. Résultats attendus et perspectives Les femmes âgées du Maghreb sont une minorité invisible, silencieuses a cause du poids des traditions culturelles du pays d’origine et la barrière de la langue. Ce projet de thèse veut leur donner la parole, mettre en lumière leurs difficultés, leurs besoins culturel, besoin d’accompagnement. Les freins a une éventuelle entrée en EHPAD sont très grands, même du coté des familles. Mais l’épuisement des aidants est bien connues des chercheurs (S.CLEMENT LA VOIE…). Et le risque d’exclusion social est important. Dans le cadre de la famille elle continue néanmoins à occuper la place qui était la leur au Maghreb. C'est-à-dire Celle qui est responsable de la « bonne marche de la maison ».