Thèse en cours

Démétrios Kydonès (vers 1320/25 - 1397/98) et les traductions grecques de Thomas d'Aquin. La Summa Theologiae, IIa IIae: édition critique et étude de sa réception byzantine tardive.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Angelos Zaloumis
Direction : Vincent DérocheDemetracopoulos John a.Demetracopoulos John a.
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Histoire et archéologie du monde byzantin et post-byzantin
Date : Inscription en doctorat le 08/04/2021
Etablissement(s) : Université Paris sciences et lettres en cotutelle avec Université de Patras
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de l'École pratique des hautes études
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Orient et Méditerranée (Ivry-sur-Seine, Val de Marne ; 2006-....)
établissement opérateur d'inscription : École pratique des hautes études (Paris ; 1868-....)

Résumé

FR  |  
EN

Les derniers siècles de l'Empire byzantin correspondent à une période au cours de laquelle se développe l'influence des ordres monastiques occidentaux, ainsi que la connaissance par les Byzantins de la théologie scolastique et de son représentant le plus important, Thomas d'Aquin. Le tournant à cet égard est la traduction de la Summa contra Gentiles de Thomas d'Aquin par Dèmètrios Kydonès en 1354. Parallèlement à sa traduction de la Summa contra Gentiles, Kydonès a également traduit le deuxième ouvrage le plus important de Thomas, la Summa Theologiae, en particulier les parties Ia, IaIIae et IIaIIae. La traduction par Kydonès de la IIaIIae, où l'éthique de la vertu selon Thomas d'Aquin est développée, est conservée dans quatre manuscrits. La recherche que je propose vise à produire une édition critique qui suivra les critères éditoriaux fixés par la série « Corpus Christianorum - Series Graeca », à laquelle mon travail doit être soumis une fois terminé. La traduction sera complétée par une Introduction qui examinera la manière dont Kydonès a travaillé pour sa traduction, la réception de cette dernière, ainsi que l'influence de la Summa Theologiae et de la quaestio scolastique sur l'éducation et la théologie byzantine, ainsi que les élites intellectuelles à l'époque paléologue. La première phase de la recherche proposée portera sur l'édition critique du texte qui comprend l'examen paléographique des manuscrits, la transcription du texte, la collation des manuscrits et la compilation du stemma codicum, la comparaison du texte latin et du texte grec, ainsi que l'apparat critique et l'apparat de sources. La deuxième phase sera consacrée à la composition de l'introduction, où, à partir des résultats de la phase précédente et de la recherche sur les sources primaires, les aspects suivants seront examinés : analyse des résultats de l'examen codicologique et paléographique des manuscrits et du stemma codicum, recherche sur le contenu et les sources de la IIaIIae, analyse des questions éthiques philosophiques et théologiques, et enfin, étude de l'influence de la traduction sur la pensée et l'éducation byzantines tardives. Le contenu de la thèse se présentera selon ce plan. L'achèvement de cette recherche rendra le texte, encore inédit, disponible pour le monde universitaire, nous aidera à comprendre la réception de la traduction de Dèmètrios Kydonès ainsi que la réception de la pensée de Thomas durant la dernière période de l'histoire byzantine et, enfin, offrira aux chercheurs un nouveau champ de débat et d'échange d'idées.