Thèse soutenue

Maturation et apprentissage du contrôle postural anticipé au cours de l'adolescence : expressions motrice et cérébrale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Fanny Barlaam
Direction : Christine AssaianteChristina Schmitz
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance le 09/12/2013
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole Doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Marseille)
Jury : Président / Présidente : Jean-René Cazalets
Examinateurs / Examinatrices : Christina Schmitz, Karim Jerbi, Thierry Hasbroucq
Rapporteurs / Rapporteuses : Alice Catherine Roy, Marie-Hélène Grosbras

Résumé

FR  |  
EN

La fonction d’anticipation programmant l'action et ses conséquences sur la posture s’appuie sur les représentations sensorimotrice. L’adolescence étant caractérisée par des modifications du corps et du cerveau, cette thése évalue les liens qui unissent anticipation, représentations sensorimotrices et maturation cérébrale. La tâche bimanuelle de délestage met en jeu l’utilisation d’un bras postural, supportant le poids, et d’un bras manipulateur, qui le déleste. Dans cette tâche, l'anticipation s'exprime par les ajustements posturaux anticipés (APA), annulant la déstabilisation posturale causée par l'action. Des enregistrements cinématiques, EMG et EEG ont été utilisés. Bien qu’une stabilisation posturale stable soit reportée, les APAs à l’adolescence se caractérisent par une amélioration de la latence de l’inhibition des fléchisseurs. Chez l’adulte, les APA s’expriment par une désynchronisation du rythme mu et une onde positive au dessus de M1 impliqué dans la posture. Les caractéristiques temporelles de ces signatures varient à l’adolescence. L’apprentissage d’un nouveau contrôle postural est caractérisé par une amélioration rapide puis plus lente de la stabilisation posturale. Plus tardive à l'adolescence, cette acquisition repose sur la maitrise du réglage temporel de l’inhibition des fléchisseurs. Une intégration des retours proprioceptifs issus de l’action permettrait la construction d’une représentation sensorimotrice. Exprimée par la maitrise des paramètres temporels, la réactualisation des représentations sensorimotrice à l’adolescence passerait par une meilleure intégration des retours proprioceptifs. La maturation des régions cérébrales serait aussi capitale.