Thèse en cours

Étude de l'impact de nouveaux gaz enrichis en hydrogène ou oxygène dans les stockages en aquifères.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean Mura
Direction : Pierre CezacAnthony Ranchou-peyruse
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Génie des procédés
Date : Inscription en doctorat le 17/01/2022
Etablissement(s) : Pau
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences Exactes et leurs Applications
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de thermique energétique et procédés

Résumé

FR  |  
EN

TEREGA et STORENGY sont les deux opérateurs français de stockage de gaz naturel dans des structures géologiques profondes de très grandes capacités, tels que les aquifères souterrains profonds. Dans les prochaines années, un développement de ce qui est appelé « nouveaux gaz » est attendu tels que le biométhane (pouvant contenir de l'oxygène) et l'hydrogène, natif ou produit par électrolyse avec de l'électricité d'origine renouvelable. Ces nouveaux gaz pourront être amenés à circuler via le réseau de transport de gaz naturel. Les opérateurs TEREGA et STORENGY souhaitent anticiper le comportement de ces nouveaux gaz, en particulier l'hydrogène, dans le sous-sol de leurs stockages. Il est donc nécessaire d'identifier et de quantifier les processus biogéochimiques entre le gaz stocké, l'eau de l'aquifère et la roche réservoir afin de définir in fine une teneur limite acceptable en hydrogène dans le gaz naturel injecté dans les stockages. Les opérateurs souhaitent en particulier déterminer si l'hydrogène ou l'oxygène réagit de manière abiotique avec les ions dissous (sulfates, sulfures, nitrates, fer ferreux…) ou avec les minéraux, et avec quelle cinétique et dans quelle mesure l'introduction d'hydrogène ou d'oxygène impacte les communautés microbiennes autochtones : modifications des métabolismes, souring, biodégradation des BTEX, interactions avec le système microporeux (clogging, minéralisation…). Le projet de recherche proposé est pluridisciplinaire et implique des laboratoires de l'UPPA présentant des champs d'expertise complémentaires en particulier dans les domaines des procédés et de la microbiologie.