Thèse soutenue

Difficultés de compréhension de textes et processus à l’oeuvre lors de la production d’inférences : éclairages par une approche incarnée de la cognition

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Emeline Lussiana
Direction : Sabine Guéraud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 21/10/2021
Etablissement(s) : Paris 8
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Laboratoire Paragraphe (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis ; 1983-...)
Jury : Président / Présidente : Laurence Conty
Examinateurs / Examinatrices : Lucette Toussaint, Rémy Versace
Rapporteurs / Rapporteuses : André Tricot, Florence Bara

Résumé

FR  |  
EN

Les faibles compreneurs (FC) sont des lecteurs présentant des difficultés de compréhension de texte sans difficultés au niveau de la reconnaissance des mots écrits. A ce jour, plusieurs hypothèses explicatives co-existent, sans qu’aucun consensus ne se dégage. L’objectif général de la présente thèse est d’approfondir les connaissances sur les FC par l’étude des processus impliqués dans la production d’inférences. Pour ce faire, nous avons ancré notre réflexion au sein de deux approches : le modèle RI-Val (O’Brien & Cook, 2016a, 2016b) décrivant le fonctionnement des processus sous-tendant la production d’inférences et le modèle Act-In (Versace et al., 2009, 2014) décrivant le fonctionnement et le contenu de la mémoire selon une approche incarnée. Sur la base de ces théories, l’hypothèse d’une efficience moindre des processus sous-tendant l’émergence des traces chez les FC a été émise.Notre travail expérimental s’articule en deux axes. Le premier, comprenant les Études 1, 2A et 2B, porte spécifiquement sur l’efficience du processus de validation et ce auprès d’adolescents en fonction de leur niveau de compréhension. Le deuxième axe teste plus spécifiquement l’émergence des connaissances, par l’étude du processus d’intégration (Études 3 et 4), et de la simulation motrice impliquée dans la reconnaissance des objets (Étude 5). Dans l’ensemble, les résultats obtenus permettent de valider nos hypothèses, et ainsi apporter un éclairage nouveau sur l’origine des difficultés rencontrées par certains lecteurs lorsqu’ils comprennent un texte. Une partie des difficultés de compréhension des FC serait la conséquence d’une difficulté au niveau de l’émergence des connaissances.