Évaluation des effets de la couverture sanitaire universelle (CSU) sur l'utilisation effective des services de santé au Maroc

by Jaafer Heikel

Doctoral thesis in Sciences économiques

Under the supervision of Philippe Batifoulier.

defended on 04-03-2020

in Paris 13 , under the authority of École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , in a partnership with Centre d'écononomie de Paris Nord (laboratoire) .

Thesis committee members: Maryse Gadreau, Samira Guennif, Bruno Boidin, Mostafa Brahimi.

Examiners: Jean-Paul Domin.

  • Alternative Title

    Evaluation of the effect of universal health coverage (UHC) on the effective use of health services in Morocco


  • Abstract

    This thesis focuses on access to care and universal health coverage (UHC) and targets the caseof Morocco, which is a particularly stimulating illustration of the gap that may exist between apolicy of greater access to care and less than optimal results. Indeed, Morocco has implementeda proactive policy of compulsory health insurance and free healthcare for the mostdisadvantaged. However, the health indicateors of the population are not improving and theperformance of the Moroccan health system remains weak. This thesis aims to understand thedrivers of this paradox by relying on the economic theories of health insurance and the role ofhealth coverage on access to care on the one hand on the tradition of public health which allowsto develop explanatory models of health status and judge the performance of the health whichallows to develop explanatory models of health status and judge the performance of the healthsystem. Demographic and epidemiological transitions, the challenges ot funding UHC, socialdeterminants of health and especially the lack of adequate planning, have led to unexpected ofeven perverse effects in terms of accessibility, care pathway, quality of care fot patients, patientsatisfaction and impact on the performance of health facitilities (impoverishment of hospitalsand flights of solvent patients to the private sector).Our work has shed light on the real reasons for "a planned failure" which may not be a problemof demand or funding but probably more a question of offer, implementation of UHC,organization and governance of the health system as a whole. Modeling of the care pathwayand USS profiles according to the UHC are presented to facilitate the proposal of a newparadigm and model of medical coverage in Morocco.In view of the results observed in our study, UHC is a tool that has not optimized the use ofpublic health services and as incredible as it may seem, it has widened health inequalities, hasnot reduced as waited for the catastrophic expenses of health (out of pocket) and positioned theprivate sector like "better" recourse of a course of erratic care "awkwardly planned" and whosesocial cost could be higher than the total invoice of the health expenses in Morocco.A new path for the Moroccan UHC is necessary to avoid erratic care pathways and the perverseeffects of basic medical coverage which have cost Morocco nearly two decades of inefficiencyin terms of universal access to health services, satisfaction with the health system andcatastrophic health expenditure for households.


  • Abstract

    Cette thèse porte sur l’accès aux soins et la couverture sanitaire universelle (CSU) et cible le cas du Maroc qui constitue une illustration particulièrement stimulante du décalage qui peut exister entre une politique de plus grand accès aux soins et des résultats peu optimaux. En effet le Maroc a mis en oeuvre une politique volontariste d’assurance maladie obligatoire et de gratuité pour les plus défavorisés. Pourtant les indicateurs sanitaires de la population ne s’améliorent pas et la performance du système de santé marocain reste faible. Cette thèse vise à comprendre les ressorts de ce paradoxe en s’appuyant sur les théories économiques de l’assurance santé et le rôle de la couverture santé sur l’accès aux soins d’une part et sur la tradition de santé publique qui permet d’élaborer des modèles explicatifs de l’état de santé et de juger de la performance du système de santé .Les transitions démographiques et épidémiologiques, les défis du financement de la CSU, les déterminants sociaux de la santé et surtout le manque de planification adaptée, ont conduit à des effets inattendus voir pervers tant en matière d’accessibilité, de parcours de soins, de qualité de la prise en charge des malades, de satisfaction des patients et d’impact sur la performance des structures de soins(paupérisation des hôpitaux et fuite des patients solvables vers le privé).Notre travail a permis d’éclairer les vraies raison « d’un échec programmé » qui n’est peut être pas un problème de demande ou de financement mais probablement plus une question d’offre de soins , de mise en oeuvre de la CSU, d’organisation et de gouvernance du système de santé dans sa globalité. Une modélisation du parcours de soins et des profils d’USS selon la CSU sont présentés pour faciliter la proposition d’un nouveau paradigme et modèle de couverture médicale au Maroc. Au vu des résultats observés dans notre étude, la CSU est un outil qui n’a pas optimisé l’utilisation des services de santé publiques, a creusé les inégalités en santé, n’a pas réduit comme attendu les dépenses catastrophiques de santé et a positionné le secteur privé comme « meilleur » recours d’un parcours de soins erratique et dont le coût social pourrait être supérieur à la facture globale des dépenses en santé au Maroc. Une nouvelle voie pour la CSU marocaine est nécessaire pour éviter des effets pervers qui ont coûté au Maroc près de deux décades d’inefficience en terme d’accès universel aux services de santé, de satisfactionvis-à-vis du système sanitaire et de dépenses catastrophiques de santé pour les ménages.


It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.