Arts visuels et cognition : Développement visuel et formation du jugement esthétique

by Hélène Mottier

Doctoral thesis in Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Under the supervision of Olivier Pascalis.

Thesis committee President: Nicolas Poirel.

Thesis committee members: Olivier Pascalis, Nathalie Guyader.

Examiners: Gwenaël Kaminski, Jean-Yves Baudouin.

  • Alternative Title

    Visual Arts and Cognition : Visual development and buildup of aesthetic judgments


  • Abstract

    This thesis aimed to improve our knowledge on the emergence of the aesthetic preference for visual objects in humans. In order to examine the effect of personal experience in the emergence of aesthetic judgment, we investigated the link between adults’ aesthetic preference judgments and visual preferences of 4-to-24-month-old infants and adults. If personal and cultural experience was necessary for the emergence of aesthetic judgment, differences were expected between subjective aesthetic judgments of adults and infants’ preference. Behavioural similarities in both infants and adults would underline the importance of perceptual processing and implicit memory integration in the formation of aesthetic judgment. High-level cognitive processes and personal experience playing a secondary role. Our first study examined the link between adults’ preference judgment and visual preference of infants and adults for moving dot patterns. For these moving dots, adult preference judgment predicted the looking time of both infants and adults. Studies 2.a and 2.b used portraits, although adults’ aesthetic preference judgments were robust and predicted adults’ looking time, they did not predict infants’ visual behaviour. Likewise for landscapes, adults’ aesthetic preference judgment did not predict the looking time of infants nor adults (study 3). Even if both adults and infants looked more often towards salient regions for portraits and landscapes (study 4), the visual information processed is insufficient to explain the aesthetic preference judgments of adults. The correlation between preference judgment and visual preference in the case of moving dot patterns could be explained by an early preference for moderate degrees of complexity (Berlyne, 1971). Study 5.a focused on the visual preference of infants towards complex or simple biological movements, and study 5.b towards biological movements and their more complex scrambled version. The results supported a preference for complexity in biological and non-biological movement. Personal experience is a necessary step in the formation of aesthetic judgment for works of art, even realistic ones. For singular visual stimuli such as motions or social stimuli such as faces, the formation of aesthetic judgment seems to predate personal experience. Our results may reflect the difference between attractiveness and aesthetics which requires further investigation.


  • Abstract

    Cette thèse a pour ambition d’approfondir nos connaissances sur la formation de la préférence esthétique pour les objets visuels chez l’humain. Afin d’examiner l’effet de l’expérience personnelle dans l’émergence du jugement esthétique, nous avons étudié la relation entre les jugements de préférences esthétiques des adultes et les préférences visuelles des nourrissons âgés de 4 à 24 mois et des adultes. Si l’expérience personnelle et culturelle est nécessaire à l’émergence du jugement esthétique, des différences sont attendues entre les appréciations subjectives esthétiques des adultes et les temps de regard des nourrissons. Des invariances comportementales entre les nourrissons et les adultes soulignent a contrario l’importance des traitements perceptives et d’intégration en mémoire implicite dans la formation du jugement esthétique ; les processus cognitifs de haut niveau et l’expérience jouent alors un rôle secondaire. Notre première étude questionne la relation entre jugement de préférence des adultes et préférence visuelle des nourrisons et des adultes pour des patterns de points en mouvement. Pour ces points en mouvement, les jugements de préférence des adultes prédisent les temps de regard des nourrissons et des adultes. Les études 2.a et 2.b révèlent que pour les portraits, même si les jugements de préférence esthétique des adultes sont robustes et qu’ils prédisent les temps de regard des adultes, ils ne prédisent pas les comportements visuels des nourrissons. De même pour les paysages, les jugements de préférence esthétique ne prédisent pas les temps de regard des nourrissons et des adultes (étude 3). Même si les localisations des fixations sont plus fréquentes dans les régions de saillance visuelle chez les adultes et les nourrissons pour les portraits et les paysages (étude 4), les informations visuelles traitées sont insuffisantes pour expliquer les jugements de préférence esthétique des adultes. La corrélation entre les jugements de préférence et les préférences visuelles dans le cas des patterns de points en mouvement pourrait s’expliquer par une préférence précoce pour les degrés modérés de complexité (Berlyne, 1971). Les études 5.a et 5.b portent sur la préférence visuelle des nourrissons envers les mouvements biologiques complexes ou simples, et envers des mouvements biologiques et leur version perturbée plus complexe. Les résultats vont dans le sens d’une préférence pour la complexité dans le mouvement biologique ou non. L’expérience personnelle constitue une étape nécessaire dans l’émergence du jugement esthétique pour les œuvres d’art, même réalistes. Pour les stimuli visuels singuliers comme les mouvements ou les stimuli sociaux comme les visages, la formation du jugement esthétique semble antérieure à l’expérience personnelle, pouvant traduire la différence entre attractivité et esthétique.


It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.