The peace dividend and defense conversion in the United States after the Cold War, 1989-2001

by Michael Stricof

Doctoral thesis in Etudes anglophones

Under the supervision of Isabelle Vagnoux.

Thesis committee President: Donna Kesselman.

Thesis committee members: Mark R Wilson.

Examiners: Christine Zumello, François Vergniolle de Chantal.


  • Abstract

    This study of the history of American defense spending policy in the 1990s combines local economic development, national budget debates and international strategy to discuss the planning and management of the post-Cold War defense drawdown. For over 40 years during the Cold War, the primary justification for historically high levels of American defense spending was the threat of military conflict with the Soviet Union. Between 1989 and 1991, that existential threat effectively disappeared, creating expectations within the United States that funds previously dedicated to defense could be applied to domestic needs. Calls for this “peace dividend” were increased by an ongoing economic recession. However, by the end of the 1990s, the lowest the defense budget would fall was merely equal to the Cold War average level of spending. This doctoral project documents the primary political reasons for the continuation of historically high defense budgets during the post-Cold War period (1989-2001) and the related decisions about managing defense spending, defense policy, economic development and industrial policy in the context of this post-war drawdown.

  • Alternative Title

    Les dividendes de la paix et la reconversion de la défense américaine après la Guerre froide, 1989-2001


  • Abstract

    Cette étude de l’histoire des dépenses militaires américaines pendant les années 1990 allie la recherche sur le développement économique local, les débats sur le budget national et la stratégie internationale des États-Unis pour illustrer la gestion de l’investissement dans le domaine militaire à la fin de la Guerre froide. Pendant plus de quarante ans de Guerre froide, les dépenses militaires américaines historiquement importantes étaient justifiées par l’éventualité d’un conflit militaire avec l’Union soviétique. Entre 1989 et 1991, cette menace existentielle disparaît, créant aux États-Unis des attentes pour que les fonds dédiés auparavant à la Défense puissent être redéployés sur des besoins de politique intérieure. Les appels pour ces « dividendes de la paix » sont alors d’autant plus nombreux que le pays entre dans une phase de crise économique au début de la décennie. Cependant, à la fin des années 1990, le budget militaire le plus bas est à peu près au même niveau que les dépenses moyennes pendant la Guerre froide. Ce projet doctoral analyse les raisons politiques à l'origine de la poursuite de dépenses militaires historiquement élevées pendant cette période de l’après-Guerre froide (1989-2001). Il explore aussi les décisions politiques concernant le budget militaire, la stratégie militaire, le développement économique et la politique industrielle dans ce contexte de l’après-guerre.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.