Thèse soutenue

Spécialisation fonctionnelle des C-low threshold mechanoreceptors C-LTMRs

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Manon Bohic
Direction : Aziz Moqrich
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance le 31/01/2019
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole Doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Marseille)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de Biologie du Développement de Marseille (IBDM)
Jury : Président / Présidente : Sophie Chauvet
Examinateurs / Examinatrices : Irène Marics
Rapporteurs / Rapporteuses : Hakan Olausson, David Benett

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Les C-low threshold mechanoreceptors ou C-LTMRs forment une sous-classe bien particulière de fibres C non-nociceptives innervant exclusivement la peau poilue. En temps normal, leur rôle est de transduire la caresse et détecter le refroidissement. Mais de nouvelles données montrent que les C-LTMRs jouent aussi un rôle important dans la modulation de la douleur, aussi bien inflammatoire que neuropathique. Cependant, les mécanismes moléculaires et cellulaires qui sous-tendent cette dualité sont encore méconnus.Notre équipe a récemment publié des données, issues d'une expérience de séquençage ARN à haut débit, qui précisent l'identité moléculaire des C-LTMRs. A ajouter au trois marqueurs moléculaires déjà connus Tafa4, Tyrosine Hydroxylase et Vglut3, nous avons découvert neuf autres gènes dont l'expression est fortement enrichie dans ces neurones. L'un d'eux est le facteur de transcription bhlha9. Le but de ma thèse étant d'améliorer notre connaissance des C-LTMRs, j'ai notamment étudié le rôle de ce gène dans la somatosensation et la physiologie des C-LTMRs en effectuant un grand nombre de tests comportementaux sur des souris chez qui bhlha9 a été inactivé. De façon intéressante, l'inactivation de bhlha9 entraine un large défaut d'adaptation aux variations de température. De plus, ces souris mutantes présentent une réponse exacerbée à la douleur inflammatoire induite par la formaline. Enfin, cette réponse exacerbée est insensible à l'effet normalement analgésique d'un modulateur positif du système GABAergique ionotropique.En conclusion, bhlha9 est un nouveau marqueur des C-LTMRs nécessaire pour une perception normale de la température et de la douleur inflammatoire.