Thèse soutenue

À l'origine du Dorsetien : apport de la technologie lithique des sites GhGk-63 et Tayara (KbFk-7) au Nunavik

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Desrosiers
Direction : Nicole Pigeot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Préhistoire. Ethnologie. Anthropologie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Ce travail de recherche vise la compréhension de I'origine du Dorsétien et I'éclaircissement de sa définition du point de vue de la technologie lithique en s'appuyant sur I'étude des deux plus anciens sites dorsetiens du Nunavik (GhGk-63 et Tayara). L'argumentation est présentée en quatre chapitres. Le premier chapitre présente Ie contexte historique dans lesquels les définitions et Ie cadre chronologique du Paleoesquimau ont été établis dans les années 1950-1960 et comment ils ont subséquemment été utilises et modifies. Ainsi, quatre problemes majeurs sont identifies comme caracterisant les recherches paleoesquimaudes : celui lie au contexte archeologique (Ies melanges), celui de la perte de signification des assemblages, celui de l'ambiguHe des definitions culturelles et enfin celui de I'usage des datations radiometriques. Dans notre problematique, il est question de savoir s'il est possible de rehabiliter la valeur des assemblages lithiques, la chronologie et la definition culturelle du Dorsetien. Le deuxieme et Ie troisieme chapitre presentent respectivement les etudes des sites GhGk-63 et Tayara qui permettent de definir Ie systeme technique lie a I'industrie lithique pour Ie debut du Dorsetien. Dans Ie chapitre 4, cette definition est suivie par I'etude du contexte chronologique du Dorsetien ancien. En conclusion, nous proposons Ie terme « Dorsetien c1assique » pour caracteriser la premiere portion du Dorsetien dans I'Arctique de I'est, terme pour lequel nous fournissons une nouvelle definition technologique et nous precisons la chronologie.