Thèse soutenue

L'architecture du secret : la question du nom dans l'oeuvre de Victor Segalen

FR
Auteur / Autrice : Etienne Germe
Direction : Philippe Bonnefis
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature française
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Lille 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Le nom de Victor Segalen a une histoire dont la biographie nous livre le récit. L'œuvre de l'écrivain n'en a jamais rien dit. Victor Segalen est parti à la rencontre des civilisations maohi et chinoise et a composé une œuvre à travers la culture de l'autre. Les Immémoriaux, Stèles, Le Fils du ciel, René Leys et les autres textes de l'écrivain sont à l'articulation de deux mondes, l'étranger et le familier. C'est pourtant de cet exotisme que semble se donner à lire sans cesse la même histoire, celle dont le nom de l'auteur est le dépositaire. L'œuvre de Victor Segalen ne serait-elle pas l'architecture d'un secret, un exercice funéraire se construisant autour d'un corps à dispara^itre ? Ne serait-ce pas l'histoire d'un nom, d'autant plus répétitive, insistante, obsédante qu'il lui faut se dissimuler et se taire à soi-même ? Ne serait-ce pas l'écriture incessante d'une exobiographie qui trouve dans la culture de l'autre, maohi ou chinois, la syntaxe d'une parole qui ne peut se dire autrement ?