Thèse soutenue

Stabilisation / solidification de déchets ultimes : Etude comparative de divers liants hydrauliques et de la vitrification - : Cas des cendres d'incineration d'ordures menageres

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Serge Maraval
Direction : Daniel Mathurin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et Techniques du Déchet
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Lyon, INSA
Ecole(s) doctorale(s) : École Doctorale de Chimie (Lyon2004-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : LCPAE – Chimie Physique Appliquée et Environnement (Lyon, INSA1980-1995)

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Dans le cadre de la nouvelle législation sur la gestion des déchets ultimes, nous avons envisagé le traitement des cendres d'incinération d'ordures ménagères par liants hydrauliques et vitrification. L'étude du comportement de divers types de ciments lors de la lixiviation, a permis de sélectionner le ciment alumineux comme étant le mieux adapté mais le ciment CP A "Prise Mer", adapté aux milieux à forte salinité, donne également de bons résultats. Par contre, l'utilisation d'adjuvants n'a pas répondu à nos attentes et les améliorations sont faibles voire nulles. La vitrification directe, ou avec adjuvants, des cendres produit des solides non poreux ayant une bonne résistance à la lixiviation. Le principal problème reste la volatilisation de certains éléments, et des métaux lourds en particulier, mais l'utilisation de fondants (oxyde de bore notamment) permet de limiter ce phénomène. L'ajout de verre de type "bouteille" s'est avéré peu intéressant dans la mesure où il ne permet pas d'abaisser la température d'élaboration des vitrifiats.