Thèse soutenue

Analyse, du niveau systemique au niveau cellulaire, des mecanismes d'approvisionnement en oxygene chez les animaux aquatiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : JEAN FORGUE
Direction : JEAN-CHARLES MASSABUAU
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Université Louis Pasteur (Strasbourg) (1971-2008)

Résumé

FR

Les differences etapes assurant le transfert d'oxygene de l'ambiance jusqu'aux cellules ont ete analysees chez les animaux aquatiques. Chez un poisson teleosteen, le silure glane, une valeur faible de pression partielle d'oxygene dans le sang arteriel (2 kpa) suffit pour assurer les besoins en oxygene au repos. Lorsque l'oxygenation ambiante varie de 3 a 40 kpa, l'homeostasie du milieu interieur est realisee par le maintien de la pression arterielle d'oxygene a cette valeur faible. Chez le silure, ce maintien est entierement realise par des ajustements de la ventilation. Chez huit crustaces, la pression arterielle d'oxygene au repos est aussi faible et comprise entre 1 et 3 kpa quelles que soient l'affinite et la concentration du pigment respiratoire. Lorsque la demande en oxygene augmente, on peut distinguer deux situations. A la suite d'une elevation chronique de la temperature, la pression arterielle d'oxygene ne change pas; par contre, elle augmente lors du passage spontane a l'activite a temperature constante. Chez les crabes eriocheir et carcinus, la valeur limite qui permet de satisfaire les besoins metaboliques sans signe d'hypoxie cellulaire se situe autour de 0,7-1,2 kpa. In vitro, nous avons etudie l'activite rythmique d'un reseau neuronal simple, le systeme stomatogastrique du homard, entre 2,7 et 0 kpa des modifications du fonctionnement de ce reseau apparaissent, mais certains neurones generent une activite rythmique structuree pendant des heures a 0,2 kpa