Thèse soutenue

Saillance auditive : de la caractérisation psychoacoustique à la perception de l'environnement sonore

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Baptiste Bouvier
Direction : Nicolas MisdariisCatherine Marquis-FavrePatrick Susini
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Acoustique
Date : Soutenance le 31/01/2024
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences mécaniques, acoustique, électronique et robotique de Paris (2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Sciences et technologies de la musique et du son (Paris ; 1983-....)
Jury : Président / Présidente : Nicolas Grimault
Examinateurs / Examinatrices : François Ollivier, Mounya Elhilali, Sabine Meunier
Rapporteurs / Rapporteuses : Nicolas Grimault, Arnaud Can

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Au cœur des mécanismes cognitifs mis en jeu dans la perception de notre environnement, la saillance traduit la capacité de certaines informations à capturer notre attention indépendamment de notre volonté. Si la saillance auditive semble façonner notre perception de l'environnement sonore, son étude relève d'enjeux variés: pollution sonore dans l'environnement urbain, conception de sources audibles pour la transmission d'informations utiles se trouvent ainsi en miroir autour de cette notion. Dans ces travaux, nous nous demandons comment les propriétés des sources sonores sont susceptibles de moduler leur saillance, et comment leur saillance est susceptible d'affecter notre perception de la scène sonore dans sa globalité. Entre autres, nous souhaitons observer comment elle affecte notre perception de l'agrément dans un paysage sonore. Nous révélons ainsi en premier lieu la composante stimulus-driven de l'attention, plus précisément la modulation d'un phénomène de capture attentionnelle par des attributs du timbre dans des séquences sonores contrôlées. Puis, nous montrons comment la présence de sons saillants affecte la perception de séquences sonores plus complexes en y révélant l'effet de la saillance à un niveau local sur la primauté du traitement holistique habituellement observé. Enfin, nous étudions le lien entre saillance et agrément sonore dans des scènes environnementales variées, établissant la saillance comme indicateur essentiel de la perception et l'appréciation de l'environnement sonore. À la lumière des résultats obtenus, il apparaît que notre environnement sonore peut s'imposer à nous, par le biais des éléments saillants qui en émergent et en façonnent notre perception et notre appréciation.