Thèse soutenue

Lasse ! De male hore fui nee ! : voix féminines dans la lyrique d'oïl, représentations et discours : volume I

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Emmanuelle Dantan
Direction : Thierry Revol
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 25/11/2023
Etablissement(s) : Strasbourg
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Linguistique, langues, parole (Strasbourg)
Jury : Président / Présidente : Sophie Marnette
Examinateurs / Examinatrices : Alain Rabatel, Anne Ibos-Auge
Rapporteurs / Rapporteuses : Sophie Marnette, Yasmina Foehr-Janssens

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a tenté de porter un nouveau regard sur la production lyrique des XIIe et XIIIe siècles et sur les enjeux discursifs et idéologiques qui l’ont mue. Elle a permis de montrer que l’approche réalisée par les philologues depuis le XIXe siècle nécessitait d’être repensée et que le corpus des pièces lyriques ne pouvait plus être étudié et analysé comme un unique type de discours qui serait seulement littéraire, masculin et aristocratique. D’autres franges de la société médiévale se sont emparées de ces genres lyriques pour les réinvestir de leurs propres préoccupations et valeurs, et les inscrire dans d’autres types de discours, non littéraires. Bien loin d’apparaitre comme une étude anecdotique, à mille lieues des enjeux de notre époque, ce travail se destine aussi à éclairer les interprétations musicales actuelles, proposées par les ensembles de musique médiévale, afin de leur apporter une autre appréhension de ces chansons, en particulier en ce qui concerne la mise en voix des discours féminins qui y sont représentés.