Thèse soutenue

"Par le femmenin gendre" : étude des personnages féminins dans le Roman de Perceforest

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marie-Christine Payne
Direction : Michelle Szkilnik
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue et littérature françaises
Date : Soutenance le 07/10/2023
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Littérature française et comparée (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'études et de recherches antiques et médiévales (Paris)
Jury : Président / Présidente : Sophie Marnette
Examinateurs / Examinatrices : Michelle Szkilnik, Sophie Marnette, Christine Ferlampin-Acher, Yasmina Foehr-Janssens, Mireille Séguy

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se consacre aux personnages féminins du Roman de Perceforest. Le Perceforest est un récit qui se veut une genèse du lignage arthurien et qui fait même d’Alexandre le Grand l’ancêtre du roi Arthur. Pour se faire, l’auteur du Perceforest recourt à de nombreux motifs et procédés d’écriture, mais, l’originalité du texte se trouve surtout dans la manière dont les personnages féminins sont envisagés. À cet effet, notre propos s’intéressera aux éléments qui constituent l’essence du personnage féminin dans le Perceforest. Quatre mouvements structurent notre étude durant laquelle nous prendrons appui sur les théories du personnage mais aussi sur des études portant sur la voix, la narration ou enfin sur les études de genre. Nous verrons que, loin d’être de simples prétextes narratifs ou des outils au service de l’accomplissement des chevaliers, les personnages féminins du Perceforest assurent non seulement la cohésion interne du récit mais permettent aussi de relire et de redynamiser d’autres textes et d’autres genres littéraires. Tout en conservant comme horizon principal l’avènement du lignage arhturien, le Perceforest relit les genres littéraires à travers le genre.