Thèse soutenue

Développement d'aptamères pour la détection de biomarqueurs de cancers ovariens dans les urines

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Antonija Hanzek
Direction : Christian SiatkaAnne-Cécile Duc
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biochimie - biologie moléculaire
Date : Soutenance le 23/06/2023
Etablissement(s) : Nîmes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Risques et Société (Nîmes ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : CHROME (Nîmes) - Détection- évaluation- gestion des risques CHROniques et éMErgents (CHROME) / Université de Nîmes / CHROME
Jury : Président / Présidente : Philippe Berta
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Charles Bres, Frédéric Ducongé, Christophe Hirtz
Rapporteurs / Rapporteuses : Catherine Alix-Panabieres, Eric Peyrin

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Le cancer de l'ovaire est le cancer gynécologique le plus mortel dans le monde. La détection précoce est la clé pour la plupart des cancers, mais pour le cancer de l'ovaire, le diagnostic tardif reste l'un des principaux obstacles au rétablissement et à la survie des patientes avec un taux de mortalité très élevé. À l'heure actuelle, il n'existe pas de test de diagnostic spécifique et suffisamment sensible pour la maladie à un stade précoce. L'objectif du projet CARIBOU (CAncer ovaRIan BiosensOr in Urine) est le développement d'aptamères d'acides nucléiques de haute spécificité pour la détection de biomarqueurs du cancer dans l'urine. La nouvelle méthode utilisée pour obtenir la partie détection du biocapteur, High-Fidelity Systematic Evolution of Ligands by EXponential enrichment (Hi-Fi SELEX), est utilisée pour la sélection d'aptamères qui ciblent spécifiquement et avec sensibilité les biomarqueurs. Les biomarqueurs du cancer présents dans l'urine sont stables, permettant une détection facile et homogène. A terme, l'utilisation des aptamères comme outils de diagnostic en biocapteur permettrait de développer un test non-invasif pour une utilisation systématique en première ligne.