Thèse soutenue

Étude neurophysiologique et microbiologique de la sensibilisation centrale dans une population de femmes souffrant de douleurs pelviennes chroniques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claire Cardaillac
Direction : Stéphane PloteauCharlène Brochard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physiologie et physiopathologie humaine
Date : Soutenance le 28/11/2023
Etablissement(s) : Nantes Université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : The Enteric Nervous System in Gut and Brain Disorders (Nantes)
Jury : Président / Présidente : Élodie Chantalat
Examinateurs / Examinatrices : Didier Bouhassira, Krystel Nyangoh Timoh
Rapporteurs / Rapporteuses : Élodie Chantalat

Résumé

FR  |  
EN

Les douleurs pelvi-périnéales chroniques (DPPC) sont fréquentes dans la population féminine et invalidantes. Chez ces femmes, une sous-population présente une sensibilisation centrale caractérisée par un abaissement des seuils douloureux ainsi qu’une diffusion spatiale et temporelle de la douleur. Cependant, ce concept n’a jamais été objectivé et les mécanismes sous-jacent restent à être identifiés. Les objectifs de cette thèse translationnelle étaient: (1) d’objectiver par des mesures neurophysiologiques les caractéristiques de la sensibilisation centrale dans plusieurs organes simultanément chez des patientes sensibilisées selon le score Convergences PP (DPPCS) par rapport à des femmes non sensibilisées (DPPCNS), (2) de rechercher si les microbiotes intestinal, vaginal et urinaire de ces femmes DPPC-S sont modifiés comparativement aux femmes DPPC-NS et si cette différence était corrélée aux données cliniques, (3) de rechercher les mécanismes physiopathologiques des troubles gastrointestinaux. Les femmes DPPC-S ont des seuils de sensibilité abaissés et une douleur prolongée et diffuse par rapport aux DPPC-NS. Une modification de la diversité et de la composition des 3 microbiotes d’organes a été retrouvée. Il existait des corrélations entre l’abondance de bactéries et des critères cliniques. Le surnageant fécal femmes présentant des troubles gastrointestinaux est capable de modifier la production de mucus et un remodelage du système nerveux entérique. La sensibilisation centrale est une réalité objectivable et les microbiotes d’organes pourraient être des cibles thérapeutiques potentielles.