Thèse soutenue

Développement d'amorceurs pour réactions de polymérisation capables de générer des espèces radicalaires

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Issei Takahashi
Direction : Xavier Allonas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance le 25/04/2023
Etablissement(s) : Mulhouse
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences chimiques (Strasbourg ; 1995-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Photochimie et d'Ingenierie Macromoleculaires (LPIM) - EA 4567

Résumé

FR  |  
EN

La technologie de polymérisation radicalaire est très utilisée dans de nombreuses industries. L'une des industries est le domaine dentaire dans lequel cette technologie est utilisée pour former un polymère à la demande. Dans ce domaine, un type important d'initiateur de polymérisation radicalaire utilisé dans ce domaine est l'amorceur rédox. Contrairement aux photoamorceurs, les amorceurs redox peuvent amorcer une polymérisation sans apport d’énergie externe et sont donc utilisés pour le durcissement dans des zones non-éclairées. Un exemple d'amorceur de polymérisation redox bien connu est le système peroxyde de benzoyle-amine. De nombreux autres chercheurs dans le domaine de la dentisterie ont développé des amorceurs de polymérisation redox au cours des dernières décennies, mais aucun n'a encore trouvé de performances de polymérisation suffisantes.Nous avons développé des amorceurs qui ne contiennent pas de peroxydes thermiquement instables et nous avons réussi à créer un système très compétitif par rapport aux technologies conventionnelles. Nous avons également travaillé à élucider le mécanisme réactionnel, à clarifier les structures réelles de l'amorceur et à fournir des suggestions concernant les conditions nécessaires pour les composés impliqués.Nous avons également réussi à créer un amorceur radicalaire qui présente une haute réactivité en milieu humide en synthétisant un nouveau dérivé.Dans le domaine de l’impression 3D, il est aujourd’hui nécessaire de développer de nouveaux photoamorceurs. Nous avons créé de nouveaux photoamorceurs de type II applicables à 385 nm, qui présentent une profondeur de polymérisation élevée et un degré élevé de polymérisation.