Thèse soutenue

Esquisse grammaticale du hmong noir : Etude comparative de l'expression de l'espace dans les langues hmong

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Léa Mouton
Direction : Alice Vittrant
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 30/11/2023
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Dynamique Du Langage (1994-...)
Jury : Président / Présidente : Walter Bisang
Examinateurs / Examinatrices : Anetta Kopecka, Huy-Linh Dao
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean Michaud, Hilary Chappell

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse de doctorat propose une esquisse grammaticale du hmong noir, une variété de hmong parlée au Vietnam. Le hmong noir appartient à la famille des langues hmong-mien, une des cinq familles linguistiques présentes en Asie du Sud-Est. La variété de hmong noir étudiée est celle de Sapa, une localité située dans les montagnes du Nord du Vietnam.L’objectif de cette étude est de fournir une première description grammaticale de la langue.Le hmong noir est une langue en danger, malgré son utilisation quotidienne par la communauté hmong noir dans laquelle les données ont été collectées et sa transmission aux enfants.La présente thèse est structurée en trois parties. La première partie présente les approches théoriques et la méthodologie employée pour la collecte des données. La deuxième partie constitue le cœur de la thèse et se consacre à l’esquisse grammaticale du hmong noir, couvrant des aspects de la phonologie, de la morphosyntaxe et de la sémantique. La troisième partie approfondit l’étude du domaine de l’espace en apportant une comparaison de deux langues hmong, à savoir le hmong noir et le hmong blanc.L’esquisse grammaticale du hmong noir montre que la langue présente un système phonologique conforme aux langues de la région d’Asie du Sud-Est, avec un large inventaire de consonnes et un système de tons. Concernant la morphosyntaxe, le hmong noir est une langue isolante, avec une absence de morphologie flexionnelle et une morphologie dérivationnelle peu productive. La composition est largement productive dans la formation des noms et la réduplication constitue une caractéristique des verbes. Dans le domaine nominal, le hmong noir est caractérisé par l’utilisation courante de classificateurs et la présence d’une classe d’adjectifs. Dans le domaine verbal, l’utilisation des Constructions Verbales en Série est très fréquente. Au niveau syntaxique, il existe un ordre de base des constituants SVO, bien qu’il existe un ordre différent sans doute lié à la structure informationnelle de la langue.L’étude du domaine spatial est consacrée aux relations spatiales statiques et dynamiques. Elle explore également la notion de deixis et les questions d’asymétries spatiales (source/but).Cette thèse contribue à la description d’une langue peu documentée, le hmong noir, et offre des perspectives nouvelles dans le domaine de la typologie linguistique.