Thèse soutenue

Identification d'inhibiteurs de la Cystathionine-β-Synthase, une enzyme dont la surexpression est impliquée dans la déficience intellectuelle dans la trisomie 21

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Conan
Direction : Gaëlle Friocourt
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie cellulaire, biologie du développement
Date : Soutenance le 19/12/2023
Etablissement(s) : Brest
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Rennes ; 2022-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Génétique, génomique fonctionnelle et biotechnologies (Brest, Finistère)
Jury : Président / Présidente : Raphaël Tripier
Examinateurs / Examinatrices : Gaëlle Friocourt, Raphaël Tripier, Fabien Fauchereau, Dominique Padovani, Pascale Marcorelles, Frédéric Bihel
Rapporteurs / Rapporteuses : Fabien Fauchereau, Dominique Padovani

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

La trisomie 21 est une maladie génétique causée par la présence d’un chromosome 21 supplémentaire. Les patients souffrent d’une dysmorphie crâniofaciale, une cardiomyopathie et un risque accru de développer la maladie d’Alzheimer. À cela s’ajoute une déficience intellectuelle, de gravité variable suivant les patients, pour laquelle il n’existe à ce jour aucun traitement pharmacologique. De nombreuses études se sont concentrées sur l’identification des gènes dont la triplication est impliquée dans la déficience intellectuelle afin de pouvoir développer un traitement pharmacologique. Ces études ont identifié deux gènes en particulier, localisés sur le chromosome 21 : DYRK1A, codant une tyrosine kinase régulant de nombreuses voies de signalisation, et CBS, codant la Cystathionine-Beta- Synthase, responsable de la métabolisation des acides aminés soufrés et de la production d’H2S, un gazotransmetteur important pour la transmission synaptique.Mon projet de thèse consiste à identifier des candidats-médicaments capables de diminuer l’activité enzymatique de CBS. J’ai ainsi identifié deux familles de molécules prometteuses qui ont en commun une grande affinité pour les ions métalliques. De plus, nous avons caractérisé le lien génétique entre l’activité de DYRK1A et CBS. Une meilleure compréhension de la relation existant entre ces deux enzymes devrait permettre d’identifier de nouvelles stratégies thérapeutiques pour traiter la déficience intellectuelle dans la trisomie 21.