Thèse soutenue

Résilience et couplage des infrastructures critiques interdépendantes : modèles, optimisation et gestion opérationnelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Andrea Bellè
Direction : Anne BarrosZhiguo Zeng
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ingéniérie des systèmes complexes
Date : Soutenance le 28/09/2022
Etablissement(s) : université Paris-Saclay
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale INTERFACES : approches interdisciplinaires, fondements, applications et innovation
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire génie industriel (Gif-sur-Yvette, Essonne)
référent : CentraleSupélec (2015-....)
graduate school : Université Paris-Saclay. Graduate School Sciences de l'ingénierie et des systèmes (2020-....)
Jury : Président / Présidente : Christophe Bérenguer
Examinateurs / Examinatrices : David Coit, John Andrews, Oualid Jouini, Olga Fink
Rapporteurs / Rapporteuses : David Coit, John Andrews

Résumé

FR  |  
EN

Les infrastructures critiques (IC) sont essentielles au maintien de la stabilité socio-économique et la prospérité d'une population. Assurer leur résilience face aux défaillances et aux perturbations est un enjeu majeur. De par leurs diverses relations d'interdépendance, leurs interfaces de couplage complexes, ainsi qu'une exploitation souvent réalisée par des entités indépendantes, l'analyse et l'optimisation de leur résilience est une tâche difficile. Cette thèse expose trois sujets liés à la résilience des IC interdépendantes, avec un accent particulier sur leur couplage. Premièrement, elle approfondit la vulnérabilité des réseaux ferroviaires et électriques interdépendants, en prenant en compte les interfaces de couplage réalistes et de défaillances en cascade, afin de mieux comprendre leurs risques mutuels. Deuxièmement, elle propose une approche mathématique pour améliorer la résilience des IC interdépendantes à travers l'optimisation de la topologie de leur interface de couplage. Enfin, elle suggère une approche préliminaire pour la prise de décision dans les IC interdépendantes qui tient compte des divers comportements des opérateurs indépendants dans des conditions normales et des situations de perturbation.