Thèse soutenue

Physiopathologie du purpura thrombotique thrombocytopénique en contexte obstétrical

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicolas Béranger
Direction : Agnès Veyradier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Hématologie
Date : Soutenance le 06/12/2022
Etablissement(s) : Université Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Hématologie, oncogenèse et biothérapies (Paris ; 2014-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Recherche clinique appliquée à l'hématologie (Paris ; 2009-....)
Jury : Président / Présidente : Paul Coppo
Examinateurs / Examinatrices : Paul Coppo, Cécile Denis, Pierre-Emmanuel Morange, Corinne Collet, Eric Rondeau, Vassilis Tsatsaris
Rapporteurs / Rapporteuses : Cécile Denis, Pierre-Emmanuel Morange

Résumé

FR  |  
EN

Le purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) est une forme de microangiopathie thrombotique (MAT) secondaire à un déficit fonctionnel sévère en ADAMTS13, la protéase spécifique de clivage du facteur Willebrand (VWF). A l'état basal, ADAMTS13 adopte une conformation fermée et son activation allostérique par le VWF induit une conformation ouverte. Le PTT obstétrical constitue une entité particulière, tant au sein du PTT (~10% des cas de PTT) qu'au sein de l'ensemble des MAT pouvant survenir en contexte obstétrical. L'objectif principal de notre travail a été de caractériser de manière exhaustive les 108 patientes du registre français de PTT obstétrical. La première partie de ce travail est consacrée à l'étude de la valeur diagnostique de nouvelles méthodes d'exploration du couple VWF/ADAMTS13. La distribution des multimères du VWF à la phase aiguë du PTT est très hétérogène, ce qui en limite la pertinence clinique. En revanche, une nouvelle méthode automatisée de mesure de l'activité d'ADAMTS13 est très prometteuse. La deuxième partie de ce travail est consacrée à l'étude épidémiologique et physiopathologique du PTT en contexte obstétrical. Trois entités de PTT obstétrical de mécanismes différents coexistent : le PTT acquis auto-immun (PTTi), le PTT congénital de révélation adulte (PTTc) et nous décrivons une forme inédite, le PTT de mécanisme indéterminé obstétrical (PTTu). La conformation d'ADAMTS13 est ouverte dans le PTTi et le PTTu mais fermée dans le PTTc. Le pronostic à court, moyen et long termes (en particulier le risque de rechute à l'occasion de grossesses ultérieures), dépend intimement du mécanisme du PTT. Dans la troisième et dernière partie de ce travail, nous avons posé les bases d'une recherche de facteurs de risque constitutionnels impliqués soit dans le développement du PTTi soit dans la modulation de l'expression clinique du PTTc. En analysant 20 ans d'expérience dédiés à la cohorte française de PTT obstétrical, ce travail apporte des réponses physiopathologiques, diagnostiques et thérapeutiques qui serviront de support à la rédaction de recommandations mieux codifiées.