Thèse soutenue

La rupture écologique dans l'oeuvre de Marx : analyse d’une métamorphose inachevée du paradigme de la production

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Timothée Haug
Direction : Franck Fischbach
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance le 01/04/2022
Etablissement(s) : Strasbourg
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale des Humanités (Strasbourg ; 2009-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine (Strasbourg)
Jury : Président / Présidente : Catherine Larrère
Examinateurs / Examinatrices : Pierre Charbonnier, Daniel Tanuro
Rapporteurs / Rapporteuses : Éric Pineault, Stéphane Haber

Résumé

FR  |  
EN

Plutôt que d’ériger Marx en prophète de l'écologie politique pour renverser le reproche traditionnel de productivisme, cette recherche tâche de reconstruire l'émergence problématique d'un moment écologique dans son œuvre. L’analyse critique de la « rupture métabolique » dans Le Capital est interprétée comme une véritable rupture théorique au sein de son cheminement intellectuel. Elle surgit comme une anomalie pour le paradigme de la production forgé par Marx dans ses écrits de jeunesse, dont le naturalisme philosophique n’est pas d’emblée écologique. La mise en lumière de la nouveauté radicale du moment écologique permet de mesurer la portée d’une métamorphose implicite qui touche autant à l’ontologie des rapports productifs à la nature qu’au modèle critique déployé par Marx pour penser le dépassement du capitalisme. À la différence d’une coupure épistémologique, la transformation écologique du paradigme de la production reste inachevée et requiert un approfondissement critique.