Thèse soutenue

Etude des dysfonctions immunologiques induites par la circulation extracorporelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mathieu Lesouhaitier
Direction : Jean-Marc Tadié
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Immunologie
Date : Soutenance le 11/05/2022
Etablissement(s) : Rennes 1
Ecole(s) doctorale(s) : Biologie-Santé
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Microenvironment, cell differenciation, immunology and cancer (Rennes)
Jury : Président / Présidente : Karin Tarte
Examinateurs / Examinatrices : Cécile Aubron, Nadia Aissaoui
Rapporteurs / Rapporteuses : Fabienne Venet, Hafid Ait-Oufella

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

La circulation extracorporelle (CEC) utilisé en chirurgie cardiaque ou en réanimation pour la prise en charge d’un choc cardiogénique (ECMO) est associé à la survenue d’infections nosocomiales assombrissant le pronostic des patients. Ces infections sont l’expression de dysfonctions immunitaires induites par la CEC. La première partie de notre travail s’est attaché à décrire les modifications phénotypiques des différentes populations immunitaires induites par l’ECMO. Nous avons pu mettre en évidence que cette CEC induisait un recrutement de polynucléaires neutrophiles (PMN) immatures et une anergie lymphocytaire caractérisée par une apoptose marquée ainsi qu’une diminution des capacités de prolifération. Nous avons poursuivi notre travail par l’étude exhaustive des PMN au cours de la chirurgie cardiaque avec CEC. Cette technique induit le recrutement de PMN matures aux fonctions de bactéricidie intactes n’expliquant donc pas la susceptibilité des patients aux infections post-opératoires. Finalement, comme l’ECMO, la CEC de chirurgie cardiaque induit une augmentation de l’apoptose lymphocytaire ainsi qu’une diminution des capacités de prolifération. Ces anomalies sont associées au recrutement de cellules immunosuppressives, les Myeloïd Derived Supressor Cells qui, via leur activité arginase, entraine une diminution de la disponibilité en arginine. Cet acide aminé est indispensable aux fonctions lymphocytaires et notre connaissance du métabolisme de l’arginine au décours des état inflammatoires sévères nous a permis de montrer que la supplémentation en citrulline permet de corriger plus efficacement l’hypoargininémie. La supplémentation en citrulline laisse entrevoir de nouvelles perspectives thérapeutiques afin de limiter les conséquences des phénomènes immunosuppresseurs induits par la CEC.