Thèse soutenue

Le football, ambassadeur du Brésil ? Une projection internationale par le sport (1945-1974)

FR  |  
EN  |  
PT
Auteur / Autrice : Clément Astruc
Direction : Olivier CompagnonFabien Archambault
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance le 21/10/2022
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche et de documentation sur les Amériques
Institut : Institut des Hautes Études de l'Amérique latine (Université Paris III)
Jury : Président / Présidente : Pascale Gœtschel
Examinateurs / Examinatrices : Olivier Compagnon, Fabien Archambault, Pascale Gœtschel, Patrick Clastres, Luc Capdevila, Justine Faure, Bernardo Borges Buarque de Hollanda
Rapporteurs / Rapporteuses : Patrick Clastres, Luc Capdevila

Résumé

FR  |  
EN  |  
PT

À la croisée de l’histoire des relations culturelles internationales et de l’histoire du sport, cette thèse traite de la dimension internationale du football brésilien entre 1945 et 1974. Au cours de cette trentaine d’années, le Brésil organise la Coupe du monde (1950), remporte trois fois le titre mondial (1958, 1962 et 1970) et s’impose comme le « pays du football ». Multipliant les tournées à l’étranger, les clubs, à commencer par le Santos FC du « roi » Pelé, alimentent, mais tirent également profit de cette dynamique. Cette recherche montre comment le football brésilien a fait connaître le Brésil à l’étranger et analyse comment son prestige est devenu une ressource pour les acteurs de son insertion dans l’espace sportif mondial (institutions politiques et sportives nationales, clubs, joueurs, imprésarios du sport-spectacle), dans un contexte démocratique puis pendant la dictature militaire. Plus spécifiquement sont étudiés les liens entre la diplomatie brésilienne et le football, la dimension économique des circulations internationales de clubs et la contribution de ce sport à la construction d’un imaginaire autour du Brésil en Europe. L’enquête s’appuie sur des archives d’institutions politiques et sportives, ainsi que sur des sources de presse (journaux et sources secondaires diverses) collectées au Brésil et en Europe (France, Italie, Espagne, Portugal, Angleterre, Suisse).