Thèse soutenue

Étude de la couleur dans l'œuvre de Patrick Modiano

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ebrahim Sohrabi
Direction : Mireille Hilsum
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue et littérature françaises
Date : Soutenance le 28/06/2022
Etablissement(s) : Lyon
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Marge (Lyon ; 2002-....)
Établissement opérateur de soutenance : Université Jean Moulin (Lyon ; 1973-....)
Jury : Président / Présidente : Bruno Blanckeman
Examinateurs / Examinatrices : Bruno Blanckeman, Maxime Decout, Dominique Carlat
Rapporteurs / Rapporteuses : Bruno Blanckeman, Maxime Decout

Résumé

FR  |  
EN

La couleur, objet d’études interdisciplinaires, est présente dans le champ littéraire et trouve chez Modiano un écho particulier. Ce présent travail se propose d’étudier l’usage que Modiano fait de la couleur dans sa grande variété chromatique et sémantique tout au long de son œuvre. L'objectif consiste à analyser la couleur en contexte littéraire et dans ses implications discursives et thématiques. Connu pour sa quête de soi à travers l’espace et le temps, Modiano sert d’une palette riche d’éléments chromatiques pour dessiner lieux et personnages au cours de ces récits. Nous tentons dans cette recherche de relever toutes les occurrences chromatiques pour ensuite étudier comment les notations colorées sont associées aux thèmes chers chez Modiano (identité, oubli, mémoire, absence, blanc), comment les éléments chromatiques sont inhérents à son écriture. C’est dans cette perspective que nous avons abordé l’impact de la couleur sur la structure syntaxique de la phrase modianesque. Nous nous penchons sur la complexité de la représentation chromatique chez Modiano dans la mesure où les éléments chromatiques correspondent au monde intérieur des personnages. Les éléments chromatiques refusent toute représentation synthétique dans l’ensemble de l'œuvre de Modiano. Tantôt ils permettent aux narrateurs de se situer dans l’espace et dans le temps en reconstituant des traces du passé, tantôt ils accentuent davantage les ruines dues au passage du temps, le vide et l’absence. Le détail chromatique s’avère ainsi comme un pilier fondamental de l’ambivalence littéraire de Modiano.