Thèse soutenue

Territoires et identités politiques : les représentations médiatiques des mouvements sociaux français et brésiliens (2013-2016)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Camila Lima de Braga
Direction : Isabelle Garcin-MarrouGiovandro Marcus Ferreira
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance le 23/09/2022
Etablissement(s) : Lyon 2 en cotutelle avec Universidade federal da Bahia
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Equipe de recherche de Lyon en sciences de l'Information et COmmunication (Lyon)
Jury : Président / Présidente : Fabienne Martin-Juchat
Rapporteurs / Rapporteuses : Claire Blandin, Luiz Claudio Martino

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse questionne les représentations médiatiques des mouvements sociaux français et brésiliens, dans une perspective de regards-croisés, entre 2013 et 2016. Nous interrogeons le journalisme en démocratie à partir de ses pratiques, sa déontologie et son rôle capital dans ces représentations lors des mouvements sociaux de « l’autre ». Nos résultats de recherche ont révélé que corps et discours occupent une place centrale dans ces représentations médiatiques. Nous avons analysé ces corps en les classant en tant que corps collectifs et individuels. Les discours de ces corps et sur ces corps nous ont montré que certains mouvements sociaux ont causé une certaine rupture des mythes brésiliens et français. Notre corpus est constitué par trois médias français : Le Monde, Le Figaro et Libération (314 articles de presse) ; et trois médias brésiliens : Folha de São Paulo, Estado de São Paulo et G1 (148 articles de presse). Dans un premier temps, nous avons mobilisé une méthode quantitative en recourant à un logiciel d’analyse d’enquête (Modalisa) sur l’ensemble du corpus médiatique. Différentes protestations apparaissent sur cette démonstration. Les résultats du quantitatif nous ont amené à employer une méthode qualitative en appliquant l’analyse du discours et la sémiotique sur un échantillon de 36 articles de presse et, cette fois-ci, en nous concentrant sur l’étude de quatre mouvements, dont nous avons organisé l’analyse en deux blocs : les mouvements de redressement des corps (Fora Dilma et Manif pour tous) et les mouvements des besoins de base du corps (Junho de 2013 et Nuit Debout).