Thèse soutenue

Développement d’un outil d’aide à la décision pour le choix d’associations d’espèces piscicoles en aquaculture

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nellya Amoussou
Direction : Marielle ThomasThomas Lecocq
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences agronomiques
Date : Soutenance le 08/12/2022
Etablissement(s) : Université de Lorraine
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale SIReNa - Science et ingénierie des ressources naturelles (Lorraine ; 2018-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Unité de recherche animal et fonctionnalités des produits animaux (Vandoeuvre-les-Nancy)
Jury : Président / Présidente : Patrick Kestemont
Examinateurs / Examinatrices : Marielle Thomas, Thomas Lecocq, Carole Rougeot, Emmanuelle Roque d'Orbcastel, Elisabeth M. Gross, Stéphane Bétoulle, Christophe Robin
Rapporteurs / Rapporteuses : Carole Rougeot, Emmanuelle Roque d'Orbcastel

Résumé

FR  |  
EN

En aquaculture, la polyculture est une pratique d'élevage ancienne et encore très répandue, dans laquelle plusieurs espèces aquatiques peuvent être produites ensemble. Elle est de plus en plus considérée comme une option prometteuse pour améliorer l'efficacité et la durabilité des systèmes de production aquatiques, notamment en pisciculture. Or, la polyculture peut avoir des conséquences aussi bien bénéfiques (ex. recyclage des nutriments de la biomasse d'élevage diminuant les impacts environnementaux) que néfastes (ex. compétition interspécifique entraînant des problèmes de bien-être animal) sur l'élevage des poissons. Il est donc essentiel d'évaluer ses conséquences sur la production et sur le bien-être des poissons pour mettre en évidence les meilleures polycultures parmi des associations d'espèces possibles (polycultures candidates). Dans la présente thèse, nous proposons un outil d'aide à la décision, basé sur une procédure de classement en quatre étapes pour évaluer et classer des polycultures de poissons. Cette procédure de classement, basée sur une approche multi-traits permet de choisir des polycultures pour le développement de l'aquaculture. Lorsque la polyculture est pensée pour améliorer l'élevage d'une espèce d'intérêt, la procédure de classement vise successivement à (i) sélectionner des traits reflétant la compatibilité des espèces (survie et traits liés à la morphologie, la physiologie et le comportement), (ii) préparer des données issues de tests expérimentaux dans des systèmes de recirculation en circuit fermé, en les polarisant en fonction de l'expression recherchée du trait à des fins aquacoles sachant qu'un taux de croissance le plus élevé et une réponse qui soit la plus faible au stress sont recherchés, (iii) pondérer les résultats de l'évaluation des conséquences de chaque polyculture suite à la polarisation des traits, en tenant compte des priorités (ex. production et bien-être des poissons) des parties prenantes (ex. pisciculteurs, consommateurs et organismes de réglementation) et (iv) synthétiser les résultats potentiellement conflictuels en les intégrant, au-travers d'une approche multivariée, dans un indice pour faciliter le classement des polycultures candidates. L'outil d'aide à la décision peut également être appliqué à l'échelle de l'ensemble des espèces (c'est-à-dire en considérant toutes les espèces associées). Il est considéré comme un moyen efficace permettant de choisir des associations d'espèces piscicoles en aquaculture. En revanche, il reste à l'ajuster et à l'adapter à tous les systèmes de pisciculture, en vue de le rendre utilisable pour l'ensemble des productions aquacoles.