Thèse soutenue

Les représentations sociales de la prématurité à l’aune du NIDCAP dans les unités hospitalières de Brest et du Mans

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sarah Bellemare
Direction : Elisabeth GuillouMagdalini DargentasJacques Sizun
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 14/03/2022
Etablissement(s) : Brest
Ecole(s) doctorale(s) : Éducation, langages, interactions, cognition, clinique, expertise (Rennes ; 2022-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (Rennes)
Jury : Président / Présidente : Marie Préau
Examinateurs / Examinatrices : Elisabeth Guillou, Magdalini Dargentas, Jacques Sizun, Marie Préau, Martha De Alba González, Lionel Dany
Rapporteurs / Rapporteuses : Martha De Alba González, Lionel Dany

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche doctorale porte sur les problématiques relatives à la santé en périnatalité. Elle questionne les représentations sociales de la prématurité, les pratiques des soignants et des parents, dans un contexte empirique où un nouveau modèle de soins (NIDCAP) est adopté par une unité de soins (Centre Hospitalier du Mans). De ce fait, nous nous intéressons à la dynamique des représentations sociales (RS) (Moscovici, 1961) et des pratiques des soignants et des parents, dans une approche longitudinale et qualitative mettant en avant l’ancrage dans l’espace des modifications impliquées par l’adoption d’un nouveau modèle de soins. Une approche qualitative est adoptée, respectant les principes de la triangulation méthodologique, avec le recours à plusieurs méthodes : entretiens semi-directifs, métasynthèse qualitative, cartes mentales et méthode d’évocations libres. La recherche met en perspective les résultats recueillis auprès du Centre Hospitalier du Mans avec ceux collectés auprès d’une unité ayant adopté depuis longtemps le modèle de soins (CHU Brest), et avec des résultats collectés auprès d’une population de parents tout venant confrontés à plusieurs modèles de soins. Cette recherche a permis de mettre en évidence l'importance de l’intégration des familles dans la conception des espaces de soin et dans le programme de soins dédié à leur enfant. L’espace physique et symbolique des unités de soins a un impact sur l'implication dans les soins des parents, les rendant « partenaires de soins ». L’adoption du modèle NIDCAP transforme radicalement les relations entre parents et soignants, en termes de communication, de pratiques et d'implication active dans les services.