Thèse soutenue

Prise de conscience du déclin cognitif dans la maladie d'Alzheimer au stade débutant : implications pour le diagnostic, la prise en charge du patient et la recherche

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Federica Cacciamani
Direction : Didier DormontStéphane Epelbaum
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance le 09/12/2021
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Informatique, télécommunications et électronique de Paris (1992-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut du cerveau (Paris ; 2009-....)
Jury : Président / Présidente : Bruno Dubois
Examinateurs / Examinatrices : Valentina La Corte, Raffaella Lara Migliaccio, Patrizia Vannini
Rapporteurs / Rapporteuses : Gaël Chételat, Bernard Hanseeuw

Résumé

FR  |  
EN

Nous décrivons 6 études originales, menées sur le cohorte française INSIGHT-PreAD et la cohorte américaine ADNI, qui abordent différents aspects de l'association entre le niveau de conscience des patients du déclin cognitif (« awareness of cognitive decline » en anglais, ou ACD) et leur risque de maladie d'Alzheimer (MA). Nous avons utilisé des méthodes statistiques classiques et l'apprentissage automatique. Nous montrons qu'un déclin subtil est déjà présent dans la MA préclinique. Les patients peuvent remarquer ces changements précoces alors que ni son entourage ni les tests cognitifs ne le font. Cependant, l’entourage et les tests deviennent très vite des sources d'information plus fiables que le patient lui-même : au cours de la progression du stade préclinique au stade prodromal, l'ACD commence à décliner. Dans la MA prodromale, le patient est légèrement anosognosique, jusqu'à ce qu'il atteigne une anosognosie franche dans la démence MA. Le clinicien doit tenir compte de la plainte du patient, mais aussi la comparer à d'autres sources d'information plus fiables. Cela peut également aider à une meilleure sélection des sujets pour les études ciblant la MA pré-démentielle.