Thèse soutenue

Activité transcriptionnelle de la protéine ribosomique uL11

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Heloïse Grunchec
Direction : Frédérique Peronnet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie moléculaire et cellulaire
Date : Soutenance le 17/09/2021
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Complexité du vivant (Paris ; 2009-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de biologie du développement (Paris ; 1997-....)
Jury : Président / Présidente : Vincent Maréchal
Examinateurs / Examinatrices : Fabienne Malagnac
Rapporteurs / Rapporteuses : Jacques Montagne, Isabelle Guénal

Résumé

FR  |  
EN

Chez la drosophile la protéine ribosomique uL11 est impliquée dans la traduction et régule la transcription. En effet, uL11 triméthylée sur la lysine 3 interagit avec l’Enhancer de Trithorax et Polycomb Corto et co-localise avec lui en de nombreux sites sur les chromosomes polytènes. De plus, l’analyse du transcriptome de disques imaginaux d’ailes surexprimant uL11 ou le chromodomaine de Corto (CortoCD) montre que les gènes codant des protéines importantes pour la biogenèse des ribosomes sont plus exprimés. Nous avons généré 3 mutants d’uL11K3 en utilisant la technologie CRISPR/Cas9 (uL11K3A, uL11K3Y et uL11ΔK3). Seuls les mutants uL11K3A présentent des phénotypes Minute (létalité élevée, retard de développement, soies courtes) corrélés à une diminution du taux global de traduction. Nous avons montré qu’uL11K3A et uL11K3Y n’interagissent pas avec CortoCD. Alors que de manière inattendue, uL11ΔK3 interagit avec CortoCD. L’analyse du transcriptome de disques imaginaux d’ailes uL11K3A et uL11K3Y montre que peu de gènes sont dérégulés : 414 et 84 gènes chez les mutants uL11K3A et uL11K3Y, respectivement. Chez S. cerevisiae, uL11 contrôle la transcription de gènes de la voie PHO dans un milieu pauvre en phosphates. Nous avons donc testé si un milieu nutritionnel pauvre affecterait les mutants uL11. Nous avons étudié les mutants uL11K3Y qui ne présentent pas de phénotypes en conditions normales. Dans ce milieu pauvre, ces mutants ont un développement plus court et des ailes plus petites que les individus sauvages. Ainsi, chez la drosophile comme chez S. cerevisiae, l’activité transcriptionnelle d’uL11 pourrait être importante dans des conditions environnementales défavorables.