Thèse soutenue

Vieillesse sous l’Allemagne nazie (1933-1945) : représentations, assistance et vie quotidienne

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Émilie Malenfant
Direction : Johann Chapoutot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire moderne et contemporaine
Date : Soutenance le 03/12/2021
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Sorbonne Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe (Aubervilliers, Seine-Saint-Denis ; 2002-....)
Jury : Président / Présidente : Arnaud-Dominique Houte
Examinateurs / Examinatrices : Manon Pignot, Clémentine Vidal-Naquet
Rapporteurs / Rapporteuses : Aline Charles, Christian Ingrao

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se trouve au confluent de deux historiographies, celle du Troisième Reich et celle de la vieillesse, qui se sont jusqu’ici peu croisées. Face aux terrains inexplorés que révèle cette intersection d’ombre, elle emprunte trois voies d’exploration, celle des représentations, celle des discours et celle de l’expérience. L’objectif est d’insister sur l’âge avancé comme facteur de différenciation des expériences et des réalités dans l’Allemagne des années 1930 et 1940, d’observer le statut de la vieillesse et ses représentations au sein d’une société « de la jeunesse » marquée par un vieillissement démographique, mais aussi d’intégrer ce vieil âge aux réflexions sur la nature de la Volksgemeinschaft nazie. Pour ce faire, cette étude propose de révéler la coexistence de rhétoriques variées sur la vieillesse, de remettre en question les motifs de la stigmatisation de la vieillesse, puis de pénétrer au sein d’établissements d’hébergement pour aînés. Cette thèse montre, d’abord, le contraste entre, d’une part, la grande contemporanéité du thème de la vieillesse stimulé par un vieillissement démographique et le développement de la gériatrie, puis, d’autre part, le désintérêt de l’État nazi à cet égard. Elle remet également en perspective la signification de l’âge face au critère nazi de performance, véritable mesure de la valeur d’un individu. Enfin, elle suggère d’observer les mécanismes d’assistance à la vieillesse et ses milieux de vie institutionnalisés, non seulement afin d’en révéler des réalités quotidiennes et administratives, mais aussi afin de mettre en avant l’agentivité des personnes âgées et la solidarité familiale.