Les descripteurs harmoniques : étude théorique et applications musicologiques

par Manuel Gaulhiac

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel et de Christophe d' Alessandro.

Soutenue le 22-06-2021

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris ; 2014-....) (laboratoire) .

Le président du jury était Xavier Hascher.

Le jury était composé de Moreno Andreatta, Myriam Desainte-Catherine, Marie Tahon, María Edith Alonso Sánchez.

Les rapporteurs étaient Xavier Hascher, Julio Estrada.


  • Résumé

    Cette thèse propose des modèles acoustiques adaptés à l’usage musicologique capables de rendre compte du phénomène harmonique, décrit comme l’ensemble des phénomènes sonores et des relations formelles impliquant l’interaction simultanée ou successive de plusieurs notes. Nous introduisons dans ce travail la notion de descripteur harmonique, comme type particulier de descripteur audio décrivant ce type d'interaction. Les modèles développés s'attachent aux aspects à la fois statique (accords isolés) et dynamique (enchaînements d'accords) de l'harmonie. Les descripteurs proposés — rugosité, harmonicité, concordance, concordance totale, tension, changement harmonique, concordance différentielle et rugosité différentielle — sont définis à travers une implémentation hybride, à l'interface entre les approches symbolique et signal.Les descripteurs harmoniques fournissent des représentations que nous mettons à profit pour étudier les ensembles d'accords et de transitions. Nous proposons des cartographies des espaces harmoniques continus mettant en avant des structures liées à différentes propriétés spectrales. Le recours à des spectres de Shepard permet de généraliser les modèles aux classes d'accords. Nous appliquons cette généralisation à deux classifications : le potentiel combinatoire d'Estrada et le Tonnetz, en associant une «~couleur harmonique~» aux identités et aux transitions entre classes d'accords.Les descripteurs harmoniques offrent des outils d'analyse à même de mettre en évidence des logiques acoustiques à l'œuvre dans la musique. Nous en tirons parti pour analyser un corpus de trois œuvres de la même époque qui font appel à des langages radicalement différents : Fratres d’Arvo Pärt (1977), la Pièce pour orgue n°2 d’Alfred Schnittke (1980) et les Cartas Celestes I d’Almeida Prado (1974).

  • Titre traduit

    Harmonic descriptors : theoretical study and musicological applications


  • Résumé

    This thesis proposes acoustic models designed for musicological use that describe harmonic phenomena, defined as the set of sound phenomena or the formal relationships between several simultaneous or successive notes. We introduce the notion of harmonic descriptors, which characterize the interactions between nodes, and model both static (isolated chords) and dynamic (chord sequences) aspects of harmony. Proposed descriptors — roughness, harmonicity, concordance, total concordance, tension, harmonic change, differential concordance and differential roughness — are defined through a hybrid implementation at the intersection of symbolic and signal-based approaches. Harmonic descriptors provide representations that are then used to study sets of chords and transitions. We present maps of continuous harmonic spaces, highlighting structures linked to different spectral properties. The use of Shepard spectra makes it possible to generalize the models to chord classes. This generalization is applied to two classifications: the combinatorial potential of Estrada and the Tonnetz, by associating a “harmonic color” to identities and transitions between chord classes.Finally, we demonstrate the analytical potential of harmonic descriptors in highlighting the acoustic logics at work in a corpus of three works from the same period that use radically different languages: Fratres by Arvo Pärt (1977), the Piece for organ n°2 by Alfred Schnittke (1980) and Almeida Prado’s Cartas Celestes I (1974).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.