Gouvernance et performance des coopératives en agriculture

par Madeg Le Guernic

Thèse de doctorat en Sciences de gestion


  • Résumé

    Les théories classiques de la gouvernance prédisent l’échec des coopératives. Singulières par leur structure de propriété qui repose sur l’exercice collectif et démocratique des droits de propriété et de contrôle, les coopératives sont susceptibles de faire face à de multiples problèmes de gouvernance conduisant à un désavantage institutionnel. Paradoxalement, elles constituent une réalité statistique majeure dans le monde, dont la longévité et la résilience aux crises sont remarquables, en particulier dans le secteur agricole. Ce constat conduit à s’interroger sur l’existence de faiblesses dans la conceptualisation de la gouvernance et de la performance de la coopérative. A travers une méta-analyse, une revue de littérature systématique et une analyse de frontière de production, nos résultats suggèrent que certaines dimensions de la coopérative méritent d’être explorées plus profondément. L’articulation de la coopérative avec son environnement macro-institutionnel, y compris fédératif, façonne ses impacts sur ses membres. Appréhender l’équilibre délicat conduisant à des arrangements institutionnels durables dans l’organisation demande de reconsidérer la dimension démocratique de la coopérative en mobilisant des cadres théoriques alternatifs comme la gestion des Communs. Cet effort est nécessaire pour mieux comprendre la capacité des membres à s’organiser collectivement pour tirer parti de certaines contraintes institutionnelles et de groupe comme l’hétérogénéité du sociétariat.

  • Titre traduit

    Governance and performance of cooperatives in agriculture


  • Résumé

    The standard governance theories predict the failure of cooperatives. User-owned, user-controlled and user-benefited organizations, cooperatives possess a unique ownership structure which makes them susceptible to face various governance problems according to the property-rights and agency theories. Paradoxically, cooperatives are not a marginal phenomenon worldwide. They are long-lasting, resilient to crises organizations, in particular in the agricultural sector. This observation suggests some weaknesses in the classical conceptualization of cooperatives’ governance and performance. Based on a meta-analysis, a systematic literature review and a stochastic production frontier approaches, our results show that several dimensions of this organizational form deserve more academic attention. The understudied macro-institutional environment, including the existence of a federative network, shapes the effects of cooperatives on their members. Understanding how members collectively build sustainable institutional arrangements calls for an equal consideration of the economic and democratic dimensions of the cooperative through alternative theoretical frameworks. Theses approaches allow for better understanding of the members’ ability to overcome and take advantage of institutional and group constrains such as member heterogeneity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.