Thèse soutenue

Franchet d'Espèrey, de la nation au monde

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurent Refuveille
Direction : Jean-Noël Grandhomme
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance le 07/12/2021
Etablissement(s) : Université de Lorraine
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Humanités Nouvelles - Fernand Braudel (Lorraine)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire
Jury : Président / Présidente : Xavier Boniface
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Noël Grandhomme, Catherine Lanneau, Julie d' Andurain
Rapporteurs / Rapporteuses : Xavier Boniface, Catherine Lanneau

Résumé

FR  |  
EN

Franchet d'Espèrey, maréchal de la seconde promotion mérite un éclairage nouveau. Cet officier à la longue carrière coloniale n'exerce que peu de fonctions d'enseignement ou d'état-major mais contribue à la fin du XIXe siècle aux conquêtes de la Tunisie, du Tonkin, puis du Maroc.Il joue un rôle capital lors de la bataille de la Marne en septembre 1914 et où il prend le commandement de la 5e armée. Il exerce sans discontinuer des fonctions majeures jusqu'à la fin de la Guerre où il est le premier à obtenir une victoire décisive sur le Front d'Orient en Macédoine. Mais ses exploits ne lui conférent pas une notoriété sans doute méritée par ses actions. De plus, sa carrière continue, dans l'Est et l'Orient compliqués pendant plusieurs années. Il s'agit de alors redéfinir les frontières des nouveaux états issus du démembrement des anciens Empires et d'affirmer la présence française. La tâche est immense et ses moyens restreints, et il quitte Constantinople en 1920 désabusé. Il appartient au second groupe des maréchaux de 1921. Pendant toute l'entre-deux-guerres il maintient un activité, en tant qu'inspecteur de l'armée d'Afrique mais aussi en tant que président de nombreuses associations principalement liées à la colonisation dont il est un ardent défenseur. Son étude permet de mettre en valeur plusieurs aspects : tout d'abord la mis en place de l'empire colonial, dans ses processus de légitimations et dans ses conquêtes ; ensuite, les difficultés de l'officier confronté à la guerre moderne puis à la redéfinition complexe des frontières en Orient et dans les Balkans. Enfin, son nom reste attaché indirectement à la vie politique française de la fin des années 1930. Il s'inquiète de la montée du communisme même si son rôle reste incertain. Franchet d'Espèrey se retrouve perpétuellement à la croisée du national et de l'international.