Étude du fonctionnement des comités d’audit et de l’audit interne : au-delà du contrôle formel ?

par Marion Tellechea

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Stéphanie Thiéry-Dubuisson.

Le président du jury était Catherine Kuszla.

Le jury était composé de Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Benoît Pigé, Didier Fass, Stéphane Lhuillery.

Les rapporteurs étaient Catherine Kuszla, Benoît Pigé.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de contribuer à la compréhension du fonctionnement des comités d’audit et de l’audit interne. Cette recherche est fondée sur trois études empiriques indépendantes sur les plans théoriques et méthodologiques mais visant à montrer conjointement comment le contrôle est caractérisé dans les comités d’audit et dans les départements d’audit interne. La première étude vise à explorer la manière dont le comité d’audit exerce son contrôle lors des réunions à l’aide d’une approche qualitative et en sollicitant le champ théorique du climat éthique organisationnel. Afin d’examiner le type de climat éthique organisationnel perçu lors des réunions de comité d’audit, quatre méthodes de collecte de données sont mises en œuvre. La deuxième étude porte sur l’identification des déterminants de la qualité de l’audit interne. À partir de l’agrégation de variables identifiées dans la littérature, trois indices originaux sont construits. L’étude consiste à saisir la part explicative de ces trois facteurs sur la qualité de l’audit interne opérationnalisée par un indice élaboré à partir de mesures de l’utilisation et la conformité aux normes d’audit interne de l’Institute of Internal Auditors (IIA). Le travail empirique est réalisé à travers une approche quantitative et le modèle présenté dans l’étude s’inscrit dans une démarche économétrique. Le matériel empirique est issu des données obtenues à partir de la base Common Body of Knowledge (CBOK 2015) de l’IIA. La troisième étude examine également la fonction d’audit interne mais se concentre sur la notion d’innovation. Ainsi, l’objectif de l’étude consiste à déterminer les sources de connaissance menant à l’innovation au sein des départements d’audit interne. En utilisant également la base de données CBOK, ce travail tente d’identifier dans quelle mesure les équipes d’audit interne innovent grâce à leurs capacités de recherche interne et aux différentes sources de connaissances internes et externes qu’elles peuvent absorber. Les résultats de chacune des études montrent dans quelle mesure les pratiques informelles mises en œuvre au sein des comités d’audit et des départements d’audit interne, en parallèle des prescriptions réglementaires et des normes professionnelles, contribuent au fonctionnement effectif de ces deux mécanismes de gouvernance d’entreprise.

  • Titre traduit

    Study of the functioning of the audit committees and of the internal audit : beyond the formal control?


  • Résumé

    The objective of this work is to contribute to the understanding of the functioning of audit committees and the internal audit. This research is based on three empirical studies that are independent in terms of theory and methodology, but which jointly aim to show how control is characterized in audit committees and internal audit departments. The first study aims to explore the way in which the audit committee exercises its control during meetings using a qualitative approach and by soliciting the theoretical field of the ethical work climate. In order to examine the type of ethical work climate perceived during audit committee meetings, four data collection methods are being implemented. The second study focuses on identifying the determinants of internal audit quality. Based on the aggregation of variables identified in the literature, three original indices are constructed: human capital, governance of the internal audit department, and internal auditors’ communication. The study consists of capturing the explanatory role of these three factors on the internal audit quality operationalized by the use of and compliance with the internal auditing standards of the Institute of Internal Auditors (IIA). The empirical work is carried out using a quantitative approach and the model presented in the study is based on an econometric approach. The empirical material is derived from data obtained from the IIA’s Common Body of Knowledge (CBOK 2015) database. The third study also examines the internal audit function but goes beyond the notion of the expected quality of audit standards by looking at the notion of innovation. Thus, the objective of the study is to identify sources of knowledge leading to innovation within internal audit departments. Also using the CBOK database, this work attempts to identify how internal audit teams innovate through their internal research capabilities and the different sources of internal and external knowledge they can absorb. The results of each of the studies show how the informal practices implemented within audit committees and internal audit departments, alongside regulatory requirements and professional standards, contribute to the effective functioning of these two governance mechanisms.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2024

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.