Discours et représentations de l’esclavage au siècle des Lumières dans les textes juridiques, encyclopédiques et littéraires

par Aubain Pemangoyi Leyika

Thèse de doctorat en Langues, Littératures et Civilisations

Sous la direction de Catriona Seth et de Hans-Jürgen Lüsebrink.

Le président du jury était Nicolas Brucker.

Le jury était composé de Catriona Seth, Hans-Jürgen Lüsebrink, Sylvère Mbondobari, Alex Demeulenaere, Patricia Oster.

Les rapporteurs étaient Sylvère Mbondobari, Alex Demeulenaere.


  • Résumé

    Les œuvres littéraires du dix-huitième siècle élaborent des représentations singulières qui dépassent le dogmatisme et combattent les revers de la société européenne. Les discours philosophiques, juridiques ou littéraires s’intéressent à l’Homme et à son cadre social. De ce fait notre travail qui s’articule autour du thème « Discours et représentation de l’esclavage dans les textes juridiques, encyclopédiques et littéraires, au Siècle des Lumières » explore les types de discours élaborés autour de la question de l’esclavage au XVIIIe siècle, afin d’étudier les énoncés et les modalités de représentations de l’Autre. Ce travail permet non seulement de faire émerger de nouvelles voix jusqu’ici très peu ou pas étudiées mais il nous invite aussi à réinterroger le Siècle des Lumières dans sa relation à la question de l’esclavage et d’éclairer la part d’ombre d’un sujet en plein renouvellement. D’abord, nous examinons la nature juridique de l’esclave noir et son statut anthropologique. Ensuite nous nous intéressons aux représentations, aux positions et aux controverses du discours des Lumières sur la question de l’esclavage. Enfin nous étudions l’abolition de l’esclavage, l’héritage des Lumières et le discours politique et anthropologique, car l’abolition de l’esclavage a réinstauré un discours philanthropique dont la dynamique transcende le convenu et ouvre davantage la perspective du respect de la condition humaine et de l’égalité. Notre étude propose de rendre aux Lumières leur complexité historique et de repenser ce que nous leur devons : un ensemble de questions et de problèmes. Elle questionne dans une perspective historique, l’origine, le développement, la rupture et la continuité d’un type de discours fondé sur les postulats d’une ségrégation raciale et d’une incertitude sur la valeur anthropologique de l’Africain et de son rapport à l’Autre.

  • Titre traduit

    Speech and representation of slavery in literary, judicial and encyclopidic texts in the age of enlightenment


  • Résumé

    The literary work of the 18th century elaborates the singular representation which overtakes the dogmatism and disputes the regression of the European society. The discussion whether philosophic, literary or judicial concern themselves with man and his social frame. On the basis of this, our work which articulates around the theme “Discussion and representation of slavery in literary, judicial and encyclopidic texts in the age of enlightenment” explores and elaborates the different types of discussion around the question of slavery in the 18th century with the aim to study the statements and the modalities of representation of the other. This work allows not only the emergence of a new voice, which was previously seldom heard or studied but it also invites us to reinterrogate the age of enlightenment with relation to the question of slavery and to bring to light a subject that is in the middle of transformation. Firstly, we shall be examining the judicial nature of the black slave and his anthropological status, moving forward we’ll concern ourselves with the representation, position and the controversies of discussions of the eminent people over the question of slavery. We’ll be concluding the study with the study of abolition of slavery, heritage of the eminent people and political and their anthropological discussions. The abolition of slavery has reinstated a philanthropic discussion whose dynamics transcend the previous convictions around it and open the perspective of equality and humanity. Our study proposes to bring to the light their historic complexity and to rethink our responsibility to them, an ensemble of questions and problems. The study further questions with respect to a historic perspective, the origin, the development and the rupture in the continuity of a particular type of discussion based on the premise of racial discrimination and an incertitude about the anthropological values of the Africans and their relations with others



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-12-2024

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.