Essays on related party transactions, ownership structure and bank lending

par Aldy Fariz Achsanta

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Laetitia Lepetit et de Emmanuelle Nys.

Le président du jury était David Dickinson.

Le jury était composé de Laetitia Lepetit, Emmanuelle Nys, Irwan Trinugroho.

Les rapporteurs étaient David Dickinson, Laurent Weill.

  • Titre traduit

    Essais sur les transactions liées, la structure actionnariale et les crédits bancaires


  • Résumé

    La thèse a pour objectif d’examiner la nature des informations fournies sur les transactions liées dans le cadre des normes comptables internationales IAS 24. Dans le chapitre 1, nous étudions si les actionnaires des banques d’Etat anticipent qu’il existe un risque d’expropriation, risque qu’ils sont prêts à accepter si un soutien de l’Etat est apporté en cas de difficultés financières. Nous travaillons pour cela sur des données de banques et de firmes emprunteuses indonésiennes dans la mesure où il y a une forte présence des banques d’Etat en Indonésie et que le risque d’expropriation est institutionnellement élevé. Nos résultats mettent en évidence que les actionnaires des banques d’Etat anticipent effectivement qu’il y a un risque qu’ils soient expropriés, mais qu’ils acceptent ce risque en échange du soutien que l’Etat apportera à la banque en cas de risque de défaut. Ce résultat est encore plus renforcé si la firme qui a emprunté est elle aussi une firme dont l’actionnaire le plus important est l’Etat. Dans le chapitre 2, nous étudions comment les créanciers tarifient le risque lié aux transactions liées effectuées par un emprunteur. Nous utilisons pour cela des données de crédit sur les opérations de syndicationen Asie et des données collectées dans les rapports annuels sur les transactions liées(RPTs)des firmes emprunteuses qui nous permettent de différencier les transactions relevant d’un comportement d’expropriation(detrimentalRPTs)de celles relevant d’un soutien financier(beneficialRPTs). Nous nous concentrons sur les firmes asiatiques qui présentent pour la plupart une structure de l’actionnariat pyramidal avec un fort risque d’expropriation, mais également la possibilité de bénéficier d’un soutien financier du groupe en cas de difficultés financières. Notre étude empirique met en évidence que les créanciers exigent un taux de crédit plus élevé pour les emprunteurs ayant un niveau plus élevé de detrimentalRPTs, ainsi que pour les firmes ayant un niveau plus élevé de beneficialRPTs. Ce dernier résultat, qui peut paraître contre intuitif, suggère que les créanciers anticipent qu’un soutien apporté aujourd’hui par les actionnaires ultimes peut être fait pour ménager la possibilité de mieux exproprier demain. Le troisième chapitre vient compléter ce travail en étudiant si les créanciers structurent différemment le syndicat en fonction de l’importance des transactions liées (detrimental ou beneficialRPTs).Nos résultats montrent qu’il y a un plus grand nombre de prêteurs dans le syndicat si l’emprunteur a un niveau plus élevé de detrimentalRPTs, alors qu’on observe au contraire la présence d’un moins grand nombre de prêteurs si les beneficialRPTssont plus élevées. Ces résultats suggèrent que les créanciers ajustent la structure du syndicat en fonction du risque d’expropriation.


  • Résumé

    This thesis aims to provide an answer to the question what information conveyed by the disclosure of related party transaction under IAS 24. In the first chapter we investigate whether shareholders rationally anticipate expropriation but are willing to accept it in exchange for higher expectations ofgreater stability andgovernmentsupport during financial distress. We focus our empirical research on this chapter on Indonesia where the legal institution is widely considered as a weak. We findthat shareholders of government bank indeed rationally expect being expropriated but are willing to accept this in exchange for specific government support in the case of financial distress. This reaction is consistent if the borrowing firms is also government owned. In the second chapter we take a different perspective by investigating how the creditor perceived the information conveyed in the related party transactions in the syndicated loan market and set the price base on the information. We extent ouranalysis by taking into account both detrimental and beneficial RPT and focus our analysis on East Asian firms where the pyramidal ownership exists. Our finding shows that creditor set a higher price for borrower with high detrimental and beneficial RPT indicating that even though receiving propping can be beneficial, it may preserve a future option for the ultimate owner to expropriate the firms. Third chapter compliments the analysis by looking into how creditor set the syndicated loan structure based on the information of detrimental and beneficial RPT from the borrowing firms. The finding shows that there is a less concentration of syndicated structure if the borrower has high level of detrimental RPT while high concentration of syndicated structure ifthe borrower has high level of beneficial RPT. This indicates that creditor adjust the structure to be able to perform extensive monitoring and due diligence when the borrower is prone to expropriation. Our findings therefore provide an evidence that RPT disclosure under IAS 24 is valuable to determine the risk of expropriation that the firms face and to understand the nature of expropriation. Therefore, our evidences support the decision from regulators to limit related party transactions and to improve the transparency on RPT disclosure in order to improve the protection for investors and creditors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.